«La dernière administration américaine était un terroriste», Hassan Rohani

Le président iranien semble être à la fois optimiste et méfiant, quant aux relations entre son pays et les Etats-Unis, dès que Joe Biden prendra place officiellement à la Maison Blanche.

Dans un rapport de l’agence Anadolu, le président iranien, Hassan Rohani, a indiqué que pendant la présidence de Joe Biden, Téhéran et Washington auraient une relation basée sur des opportunités et non sur de menaces. Il a cependant fait preuve de plus de prudence en indiquant que le fait qu’il montre de l’optimisme en ce qui concerne les différences de politique, ne voudrait pas forcément dire qu’il était prêt à entrer en négociations avec Washington.

A lire aussi: Accord nucléaire: l’Iran est disposé à y revenir, si les USA respectent leurs engagements

« Certaines parties à l’intérieur de l’Iran cherchent à polir l’image des États-Unis. Ne le faites pas, car la dernière administration américaine était un terroriste. Nous ne devons pas chercher à purifier et acquitter l’administration terroriste et criminelle américaine, car acquitter l’Amérique de ses activités criminelles est un service gratuit offert par certains pour attaquer le gouvernement iranien et semer le désespoir parmi la population. C’est la plus grande trahison nationale », a ajouté Hassan Rohani.

Cette déclaration intervient alors que Joe Biden a remporté l’élection présidentielle aux Etats-Unis, ce qui certainement signifie une approche différente dans la politique étrangère du pays. Aussi, avant son élection, Biden a indiqué qu’il retournerait dans l’accord sur le nucléaire en le renégociant.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus