Libye: 6ème round des pourparlers entre factions militaires sous l’égide de l’ONU

Le Comité militaire mixte libyen se réunit, dans la ville de Syrte, sous les auspices de la Mission d’appui des Nations unies, jusqu’au 13 novembre

Ce mardi 10 novembre, se tient le sixième round des pourparlers du Comité militaire mixte libyen (5+5), a annoncé l’Organisation des Nations unies (ONU), rapporté par l’Agence Anadolu. La ville choisie est Syrte, à 400 kilomètres de la capitale du pays, où les composantes de l’Armée de libération nationale (LNA), dirigée par le maréchal Khalifa Haftar, ont été retirées.

C’est dans cette ville que Mouammar El Kadhafi est né et qu’il s’est réfugié avant d’être capturé; la symbolique de ce nouveau cycle de négociations est donc totale. En outre, elle possède de grands gisements de pétrole. Selon un communiqué diffusé mardi, ce round se poursuivra jusqu’au 13 novembre courant, sous les auspices de la Mission d’appui des Nations unies en Libye.

Le Comité militaire mixte libyen réunit 5 membres du gouvernement libyen légitime et 5 autres des forces du général putschiste Khalifa Haftar. Cinq rounds des pourparlers ont eu lieu auparavant, 4 à Genève tandis que le dernier s’est déroulé, pour la première fois en Libye, du 2 au 4 novembre courant, dans la ville de Ghadamès (450 km au sud-est de la capitale, Tripoli).

Le 6ème round serait tenu parallèlement avec le « forum politique libyen » qui a débuté, lundi, à Tunis, avec la présence de 75 personnalités libyennes et sous les auspices des Nations unies, dans l’espoir de trouver une solution pacifique à la crise. Depuis des années, la Libye, pays voisin de la Tunisie, est en proie à un conflit armé entre le gouvernement d’entente nationale reconnu par l’ONU et les milices de Khalifa Haftar, soutenues par des pays arabes et occidentaux.

Il y a une semaine, les Nations unies ont officialisé le retour des pourparlers libyens sur le territoire national, dans la ville de Gahdamès. Les discussions ont duré trois jours, réunissant des représentants du Comité militaire mixte 5+5 et la représentante spéciale des Nations unies pour la Libye, Stephanie Williams. Lundi, la mission de l’ONU a décidé, dans une déclaration, de tenir le deuxième tour du Comité militaire en Libye, à Syrte, pour une période de trois jours. La mission, dans une déclaration, a ajouté que cette réunion vise à accélérer la mise en œuvre d’un accord de cessez-le-feu signé le 23 octobre à Genève. 

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus