Pérou: le président de la république Martìn Vizcarra, destitué par le parlement

Le président du Pérou Martìn Vizcarra a été destitué par le parlement pour « incapacité morale permanente », alors qu’il avait servi moins de deux ans et huit mois en fonction, rapporte Prensa latina.

Le vote de la motion de destitution du président Vizcarra a été effectué à une large majorité de 105 voix pour, 19 contre et 4 abstentions, sur un total de 130 parlementaires. Le désormais ex-président sera remplacé mardi, par le suivant dans la lignée de la succession constitutionnelle, le chef du parlement, Manuel Merino, un ancien politicien conservateur de l’ancien parti d’action populaire (AP).

La motion de destitution était basée sur des plaintes d’hommes d’affaires qui disent avoir payé des centaines de milliers de dollars en échange de contrats de travaux publics dans la région sud de Moquegua, lorsque Vizcarra était gouverneur de ce territoire. Ce vote est le résultat d’une longue session au cours de laquelle Vizcarra a été durement interrogé et accusé de ne pas dire la vérité ou de la cacher et de ne pas mériter le poste de président de la république. Selon ses accusateurs, il méritait plutôt d’être licencié pour « incapacité morale permanente ».

L’accusé, pour sa défense, a insisté sur le fait qu’il ne pouvait pas être destitué car les accusations, bien que graves, n’ont pas été prouvées et a également déclaré que plus de la moitié des membres du Congrès qui l’ont jugé ont fait l’objet d’une enquête et même dans un cas, condamnés à la prison, sans être expulser du Parlement. Reflétant le rejet populaire de la destitution de Vizcarra, que le quotidien centriste La República a qualifié de «coup d’État», un groupe de manifestants du mouvement progressiste Nouveau Pérou a défilé dans le centre-ville contre ce qu’ils ont appelé le Congrès corrompu.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus