Présidentielle et violences électorales en Ouganda: le bilan des morts grimpe

Selon la police de Kampala, seize (16) personnes ont perdu la vie dans les violences électorales ce mercredi.

Mercredi, de violentes altercations entre les militants de Bobi Wine, principal opposant du président ougandais, Yoweri Museveni, ont été enregistrées dans la capitale de l’Ouganda. Les militants manifestaient contre l’arrestation de Bobi Wine survenue mercredi, dans la ville de Luuka. Ce jeudi, la police fait état de seize (16) morts, suite aux violences de la veille et, selon son porte-parole, Patrick Onyango, « le nombre de morts devrait augmenter ».

A lire Aussi: Ouganda – Manifestations: sept morts et des dizaines de blessés après l’arrestation de Bobi Wine

Selon le chef de la police de Kampala, Moses Kafeero, le chanteur élu député en 2017 est arrêté pour avoir « sans cesse violé les directives électorales sur le Covid-19 avec la tenue de rassemblements de plus de 200 personnes, le chiffre réglementaire par meeting de campagne », rapporte Wat Fm.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus