Sahara Occidental: la Namibie condamne l’offensive marocaine et appelle à une solution négociée

La Namibie a condamné l’offensive du Maroc dans la région de Guerguerat contre les forces sahraouies. Elle a appelé l’ONU à intervenir pour rétablir le cessez-le feu instauré depuis plusieurs années.

Le ministre namibien des Relations internationales, Netumbo Nandi-Ndaitwah, a accordé une interview au journal namibien New Era et a « exhorté le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, à faire de son mieux pour rétablir le cessez-le-feu effondré de trois décennies au Sahara occidental ». Le ministre a également appelé le secrétaire général des Nations Unis, Antonio Guterres, à accélérer la mise en œuvre du plan de règlement des Nations Unies et de l’Organisation de l’Union africaine (OUA), accepté par les deux parties.

A lire aussi: Sahara Occidental: l’appel de la Russie aux parties en conflit

Ce plan approuvé par le Conseil de sécurité en 1990 et 1991 devrait mettre en œuvre le mandat de la Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO). «Ce que nous disons en tant que Namibie, c’est que nous pensons toujours qu’il y a place pour des négociations. Nous pensons toujours qu’il est important que la résolution du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental, avec une référence particulière au référendum, soit mise en œuvre », a déclaré Nandi-Ndaitwah. La Namibie apporte son soutien à une solution négociée du conflit, entre le Front Polisario et le Maroc.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus