Coronavirus: le monde «peut commencer à rêver de la fin de la pandémie», OMS

Selon le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, les résultats positifs des essais de vaccins contre les coronavirus signifient que le monde « peut commencer à rêver de la fin de la pandémie ».

L’OMS se montre très optimiste quant à la fin prochaine de la pandémie du Coronavirus mais reste toutefois très prudente. Ghebreyesus, dans une allocution à la première session de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la pandémie de COVID-19, a indiqué vendredi que le monde peut se permettre de croire que la maladie respiratoire tend vers sa vin prochaine mais indique que les nations riches et puissantes ne doivent pas piétiner les pauvres et les marginalisés « dans la ruée vers les vaccins. »

A lire aussi: Une autre maladie sur le point de faire plus de morts en Afrique que le Coronavirus (OMS)

 Selon lui, si le virus peut être arrêté, « la voie à suivre reste dangereuse ». La pandémie a montré à l’humanité « son meilleur et son pire », a-t-il dit, soulignant « des actes inspirants de compassion et d’abnégation, des exploits à couper le souffle de science et d’innovation, et des démonstrations réconfortantes de solidarité, mais aussi des signes inquiétants d’intérêt personnel, transfert de blâme et divisions. »

Faisant référence à la recrudescence actuelle des infections et des décès, Tedros a déclaré sans nommer aucun pays que «là où la science est noyée par les théories du complot, où la solidarité est minée par la division, où le sacrifice est remplacé par l’intérêt personnel, le virus se développe, le virus se propage. « 

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus