Côte d’Ivoire: «il ne sera pas dit que nous avons abdiqué», Guillaume Soro sort de son mutisme

Longtemps resté muet ces derniers jours sur l’actualité du pays, l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro est en fin réapparu en postant sur twitter une remémoration de l’assaut de la police contre les locaux de son parti en fin de l’année dernière.

On se demandait où était passé Guillaume Soro pour ne plus se prononcer sur les événements dans son pays depuis plusieurs jours. Mais l’homme est réapparu sur twitter avec une triste nostalgie pour lui. « Le 23 décembre 2019! Quand le régime Ouattara portait des coups de canifs dans l’âme de la démocratie en Côte d’Ivoire. Ce jour-là! Les premiers miliciens encagoulés firent leurs premières victimes. Aujourd’hui 23 décembre 2020 GPS a survécu! », a indiqué Soro en remémoration de l’arrestation de ses collaborateurs par les forces de l’ordre au siège du parti.

A lire aussi: Présidence à vie en Afrique: «Le combat sera dur mais nous l’emporterons », Guillaume Soro

« GPS aura payé un lourd tribut pour le combat contre les présidences à vie en Afrique », a poursuivi l’ancien chef rebelle. Il ajoute que « l’histoire nous enseigne que la victoire est à ce prix. Nous devons continuer le combat. Il ne sera pas dit que nous avons abdiqué ».

Guillaume Soro est en exile mais plusieurs de ses collaborateurs et militants ont été arrêtés et croupissent en prison sans véritable procès. Les autorités leurs reprochent une tentative de déstabilisation du pays. Soro a également été condamné par contumace à 20 ans de prison par la justice ivoirienne ; mais les mandats d’arrêt internationaux ont tous été sans effet.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus