Ya Salam: son appel à l’espoir dans « Sou Drigo », son nouveau single (audio)

Comme annoncé sur les réseaux sociaux, Ya Salam a dévoilé, ce jeudi 10 décembre 2020, son nouveau single intitulé « Sou Drigo ».

« Sou Drigo » est une expression Dendi qui signifie « Ne t’inquiète pas ». Ce nouveau titre du chanteur béninois Ya Salam est le symbole de l’engagement de l’artiste pour l’épanouissement de tous.

D’une durée de 3 minutes 25 secondes, ce single permet à celui qui l’écoute de comprendre qu’au cœur de toutes les situations, il faut toujours être positif, car toutes situations, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, forment la personnalité de celui ou celle qui l’a vit.

Ne dit-on pas qu’a tout perdu, celui qui a perdu l’espoir, car seule la foi en soi permet de dépasser certaines barrières? C’est donc ce à quoi appelle ce nouveau titre du « Guide qui guide », Ya Salam.

Rencontre de Ya Salam et Tiken Jah-Fakolly

Originaire de Sèmèrè (département de la Donga, Bénin), Tata Moustapha (YA SALAM) est un passionné de la culture. C’est d’ailleurs au nom de cette passion qu’il a fait son entrée dans le show-biz béninois sous le nom de Ya Salam.

Il a démarré sa passion pour la musique avec la danse en qualité de chorégraphe au CEG 1 de Djougou, où il a fait ses études secondaires. Mais son arrivée à Cotonou, ville économique du Bénin, n’a nullement effréné son aventure dans la danse.

De Cotonou, le fils du feu Tata Bedjaba Kassim s’est retrouvé en Côte d’Ivoire pour une formation en hôtellerie. Ce qui explique sa rencontre et sa collaboration avec Tiken Jah-Fakolly, élément déclencheur de son talent d’artiste chanteur. 4 ans plus tard, il revient au Bénin en septembre 2004, où il sort son premier album enregistré à Abidjan.

Ya Salam victime d’un accident en 2005

L’album sorti en janvier 2005 est intitulé  »Je viens » et conporte six (06) titres, dont « yegue yegué » et salam aleikoum. Malheureusement, l’ancien chorégraphe a été victime d’un accident de la circulation en février 2005 qui a laissé des séquelles, notamment sur le visage.

Deux (02) ans plus tard, il a signé son retour au-devant de la scène musicale avec un deuxième album baptisé « Situation réelle » composé de huit (08) titres qui sont, entre autres :  »Monso monso »;  »Lalé lalé » et  »Alaimbai laimbai ».

Ya Salam engagé pour la lutte contre le paludisme

Né un 6 juillet à Grand-Popo, il chante : le quotidien de la personne humaine, l’amour, la méchanceté. Il dénonce dans ce morceau, les mauvaises pratiques des politiciens.

Très sensible et engagé pour l’épanouissement de tous les béninois, il s’est lancé depuis 2009 à ce jour avec le Ministère de la Santé du Bénin dans le Programme National de lutte contre le paludisme (PNLP).

Célibataire avec enfant…

À travers ce programme, il participe à la sensibilisation de la population sur le paludisme avec une chanson intitulée « Le Palu Tue ».

Célibataire avec enfant, il a marqué à plusieurs reprises les béninois et ceci à travers de grands événements au même titre que les grands noms de la musique béninoise, tel que: le feu Stan Tohon, Sagbohan Danialou, Nel Oliver; il a participé à une tournée nationale que le Ministère de la Culture avait organisée dans les 77 communes du pays.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus