Bénin: un CA en garde à vue pour détention de prison privée et torture

Le chef d’un arrondissement de la Commune de So-Ava dans le département de l’Atlantique est interpellé et gardé à vue pour des actes de torture.

Selon les informations d’un média en ligne, ce conseiller communal à So-Ava, un village lacustre situé dans la Commune d’Abomey-Calavi, aurait créé sa propre prison civile dans laquelle il enferme des présumés délinquants.

A lire aussi: Bénin: la FCBE enregistre des démissions, à deux mois de la présidentielle

Après avoir gardé, durant quelques jours, son prisonnier dans sa prison privée, le chef d’arrondissement le livre à la population, qui se charge de lui infliger la correction méritée.

Avant de recouvrer la liberté, le prévenu est sommé de payer une somme de 10.000Fcfa, comme frais de remise en liberté.

Suite à une dénonciation, l’élu communal est interpellé par la police et gardé à vue. Il sera présenté, ce mardi 26 janvier 2021, au procureur de la République près le tribunal de première instance et de deuxième classe d’Abomey-Calavi.

1 commentaire
  1. Anonyme dit

    «…ce conseiller communal à So-Ava, un village lacustre situé dans la Commune d’Abomey-Calavi…»
    Sô Ava est une commune à part entière et non un village situé dans la commune d’Abomey-Calavi. Une erreur s’est certainement glissée dans ce papier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus