Bénin: une enseignante battue lors d’un devoir surveillé par un élève tricheur

Une enseignante s’est fait battre, dans la matinée de ce jeudi 28 Janvier 2021, au Lycée Mathieu Bouké de Parakou, par un apprenant pris en fragrant délit de tricherie.

Selon l’information rapportée par Daabaaru, l’enseignante faisait la surveillance du deuxième devoir surveillé du premier semestre dans une salle, quand elle a surpris un apprenant en pleine tricherie.

A lire aussi: Bénin: Jacques Ayadji nomme les responsables pour les organes techniques du parti (liste)

Clémente, la surveillante a ramené à l’ordre l’élève tricheur, sans aller au-delà d’une mise en garde. Mais, quelques instants après, elle surprend le même lycéen, consultant en pleine composition son téléphone portable.

L’enseignante a alors décidé de le faire sortir de la classe, lui et d’autres qui tentaient de tricher également. Elle en était-là, quand le téléphone d’un autre apprenant sonna dans la salle.

Elle prit le téléphone portable et intima l’ordre à l’élève de sortir. Celui-ci supplie d’abord l’enseignante qui est restée ferme sur sa décision. Il se résolut alors à sortir de la salle de composition. Mais il rentra, quelques minutes après, et donna un violent coup de poing dans le ventre de la surveillante, s’empara de son téléphone portable déposé sur le bureau. Il prend également son sac et rentra chez lui.

Informée, l’administration du Lycée Mathieu Bouké de Parakou n’a pas pris la peine d’un conseil de discipline, avant d’exclure définitivement cet apprenant bagarreur.

Selon des témoignages, cet élève est un récidiviste. Il avait déjà financé, l’année dernière et publié sur les réseaux sociaux, une vidéo pornographique dans le lycée, qui a suscité beaucoup de commentaires.

2 commentaires
  1. Paul ZINSOU dit

    Voilà les conséquences de la décision du gouvernement sur le châtiment corporel

    1. Dws dit

      Si le châtiment corporel était encore en vigueur dans le système éducatif béninois, ce méchant lycéen allait y réfléchir par deux fois avant d’agresser cette pauvre dame. Il faudrait qu’elle donne suite à cette agression en portant plainte.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus