Paul Hounkpè

Bénin: voici les raisons de la suspension de 3 cadres au sein de la FCBE

Le jeudi 07 Janvier 2021, les responsables de la Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) ont suspendu 3 cadres du parti pour, dit-on, faute lourde.

Il s’agit, notamment, de Christine Gbédji, ancienne ministre de l’Eau sous le président Yayi Boni, Clément Koutchadé, ancien directeur général de l’Office national du bois (Onab), coordonnateur Ouémé-Plateau, et enfin Prosper Adoukonou, trésorier général adjoint.

A Lire aussi: Bénin; Participation du PRD à la présidentielle 2021: une rencontre des responsables annoncée

Les mobiles de cette suspension sont désormais connus. Selon nos informations, ces cadres de la Force cauris pour un Bénin émergent ont été suspendus provisoirement des activités du parti pour avoir pris la liberté de s’exprimer sur la place publique sans autorisation des responsables du parti.

En effet, dans les décisions n°001, n°002 et n°003 du 07 janvier 2021 adressées aux personnes suspendues, il est reproché à Christine Gbédji, Clément Koutchadé et Prosper Adoukonou, la violation de certaines dispositions du règlement intérieur, en négociant une sortie médiatique sur une télévision de la place au nom du parti sans avoir été autorisés par les responsables.

« Les mis en cause, sans être autorisés par le parti, ont négocié leur passage sur une chaîne de télévision et ont fait des déclarations qui mettent à mal la cohésion au sein du parti« , précise la note de suspension.

Pire, les trois membres prodigues du parti dirigé par l’ancien ministre, Paul Hounkpè, ont mis sur la place publique, au cours de l’émission, des décisions issues de la session tenue le mardi 29 décembre 2020 par le bureau exécutif national.

Au cours de cette session, le bureau exécutif national du parti a mis en place le budget et le rapport du Comité ad’hoc pour proposer des critères de désignation du duo du parti à la Présidentielle de 2021.

Face à ces déballages sur des décisions internes au parti, les responsables du bureau exécutif national ont décidé de prendre leur responsabilité en suspendant provisoirement ces membres.

A lire également