Coronavirus: la Grande Bretagne dépasse les 100 000 décès

Le nombre de morts du coronavirus, au Royaume-Uni, est passé à 100 000, mardi, ont rapporté les autorités. Le pays devient ainsi le cinquième pays au monde à enregistrer autant de décès liés au virus, après les États-Unis, le Brésil, l’Inde et le Mexique, et de loin le plus petit, rapporte AP.

Plus de 100 000 personnes sont mortes au Royaume-Uni après avoir contracté le coronavirus, un an après le début de l’épidémie la plus meurtrière d’Europe, ont montré, mardi, des chiffres du gouvernement. Les États-Unis ont enregistré plus de 400 000 décès dus au COVID-19, le total le plus élevé au monde, mais leur population d’environ 330 millions d’habitants est environ cinq fois celle de la Grande-Bretagne.

Le département de la santé a déclaré que 100 162 personnes sont décédées après avoir été testées positives, dont 1 631 nouveaux décès signalés, mardi. «Il est difficile de calculer la tristesse contenue dans cette sombre statistique», a déclaré un sombre Premier ministre, Boris Johnson, lors d’une conférence de presse télévisée.

Le bilan britannique est plus du double du nombre de personnes tuées par les bombes allemandes en Grande-Bretagne lors du Blitz 1940-41, et 30 000 de plus que le nombre total de civils britanniques tués au cours des six années de la seconde guerre mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus