Illustration imagée du Darkmarket

Cyber-sécurité: le plus grand marché noir au monde, le «DarkMarket», démantelé

Les forces de police allemandes ont dirigé une opération internationale gigantesque contre ce qu’il convient d’appeler le marché du darknet le plus grand au monde.

Comptant plus de 500 000 utilisateurs et plus de 2 400 vendeurs, le DarkMarket est un marché noir en ligne et un espace dans lequel les criminels pouvaient vendre de la drogue, des données de cartes de crédit volées et des logiciels informatiques malveillants, ont déclaré, mardi, les procureurs allemands, rapportés par The National. Les forces de police ont indiqué avoir mis la main sur le fondateur dudit marché, qui serait un ressortissant australien, âgé de 34 ans.

La police d’Oldenburg, dans le nord de l’Allemagne, « a pu arrêter l’opérateur présumé du plus grand marché illégal présumé du monde sur le darknet, le DarkMarket », ont déclaré les procureurs. « Les enquêteurs ont pu fermer le marché et éteindre le serveur, lundi », ont-ils déclaré, qualifiant cela de l’aboutissement d’une opération internationale de plusieurs mois. Au moins 320 000 transactions ont été effectuées via DarkMarket, avec plus de 17 450 bitcoins et 12 800 monero, deux crypto-monnaies courantes, changeant de mains, ont déclaré les procureurs. A taux de change courants, cela représente un chiffre d’affaires de 140 millions d’euros.

L’Australien soupçonné d’être l’opérateur DarkMarket a été arrêté près de la frontière germano-danoise, alors que plus de 20 serveurs utilisés par le site, en Moldavie et en Ukraine, ont été saisis. « Les enquêteurs s’attendent à utiliser les données qui y sont enregistrées pour lancer de nouvelles sondes contre les modérateurs, les vendeurs et les acheteurs du marché », ont déclaré les procureurs. Le FBI et la police d’Australie, de Grande-Bretagne, du Danemark, de Suisse, d’Ukraine et de Moldavie ont participé à l’enquête, rapporte The National.

A lire également