La Corée du Nord prend la défense de la Chine et accuse les pays occidentaux d’ingérence

Alors que les Etats-Unis ont accusé la Chine de commettre un « génocide » sur les minorités Ouighours dans le pays, la Corée du Nord a pris la défense de Pékin, vendredi, accusant les nations occidentales de se mêler des affaires intérieures de Pékin, au Xinjiang et à Hong Kong.

La Chine a rejeté, cette semaine, les accusations de «crimes contre l’humanité» de la part des Etats-Unis, en ce qui concerne les Ouighours au Xinjiang. Vendredi, la Corée du Nord est revenue sur la question et a pris la défense de son puissant allié en condamnant les pays occidentaux pour avoir créé un «virus des droits de l’homme» qui est «voué à l’échec».

A lire aussi: La Corée du Nord présente l’arme «la plus puissante du monde» dans un défilé militaire

Le ministère des Affaires étrangères de la Corée du Nord a également accusé certains pays occidentaux de «se comporter comme des juges des droits de l’homme», alors qu’ils n’avaient pas répondu «même élémentaire» à la pandémie du COVID-19. Selon plusieurs observateurs, la défense de la Chine par la Corée du Nord est un autre signe du renforcement de l’alliance des deux pays.

Le ministère des Affaires étrangères de la RPDC a également opiné sur les récentes arrestations de militants pro-démocratie à Hong Kong, qui ont protesté contre l’imposition par la Chine de la loi sur la sécurité nationale, qui cible des actes considérés comme subversifs à Pékin. Les autorités «ont clairement démontré» que ceux qui enfreignent la loi «ne peuvent jamais rester impunis», a indiqué la diplomatie nord-coréenne. La Chine et la Corée du Nord sont des alliées de longue date, Pékin étant considéré comme le protecteur du régime de Pyongyang.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus