ONU – Cotisations: le Niger, le Congo, et sept autres pays africains pourraient perdre le droit de vote

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a fait le point des cotisations des pays membres de l’organisation, pour son fonctionnement, et a indiqué que 10 nations restent toujours sans payer.

Antonio Guterres a adressé une lettre, lundi, au Président de l’Assemblée générale de l’ONU, Volkan Bozkir, pour faire part de ce que doivent les pays en retard dans les cotisations et du nombre de nations débitrices. Dans le rapport du chef de l’ONU, 10 pays, dont 9 africains, doivent payer pour rétablir leurs droits de vote. Le dixième pays est l’Iran qui est également en retard dans ses cotisations dans le cadre de la participation des pays membres de l’organisation, à son bon fonctionnement.

A lire aussi: 75 ans de l’ONU: le président Muhammadu Buhari demande un siège pour l’Afrique au CS

L’Iran arrive en tête de liste et doit payer 16 251 298 dollars, suivi de la Somalie, qui doit payer 1 443 640 dollars, des Comores (871 632 dollars), de Sao Tomé-et-Principe (829 888 dollars), de la Libye (705 391 dollars), du Congo (90 844 dollars), du Zimbabwe (81770 dollars), de la République centrafricaine (29 395 dollars), du Soudan du Sud (22 804 dollars) et du Niger (6 733 dollars). Toutefois, la Charte des Nations Unies donne aux 193 membres de l’Assemblée générale le pouvoir de décider «que le défaut de paiement est dû à des conditions indépendantes de la volonté du membre», et, dans ce cas, un pays peut continuer à voter.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus