Partage de données avec Facebook: WhatsApp donne un ultimatum aux utilisateurs récalcitrants

Si vous voulez continuer à utiliser WhatsApp, il faudra accepter de partager vos données à Facebook. À compter du 8 février prochain, les utilisateurs de la messagerie qui continueront de refuser cette nouvelle politique de confidentialité ne pourront plus accéder à leur compte.

WhatsApp est en train d’envoyer des notifications à ses utilisateurs pour les inviter à accepter les nouvelles conditions d’utilisation de l’application. Et les nouvelles règles introduites pourraient fortement inciter ces derniers à migrer massivement vers des applications de messagerie alternatives.

WhatsApp a modifié la façon dont elle traite les données des utilisateurs, notamment « comment les entreprises peuvent utiliser les services hébergés de Facebook pour stocker et gérer leurs chats WhatsApp. », et « comment WhatsApp s’associe à Facebook pour offrir des intégrations à travers les produits de la société Facebook. ».

Échéance le 8 février

En effet, certains utilisateurs commencent à recevoir une notification WhatsApp les priant d’accepter les nouvelles conditions d’utilisation du service. WhatsApp a en effet changé ses conditions d’utilisation ce mercredi 6 janvier, et les utilisateurs n’ont pas d’autre choix que de les accepter s’ils veulent continuer à se servir de l’application. 

Des conditions pour la plupart liées à l’usage qui est fait de leurs données personnelles et qu’ils n’ont d’autre choix que d’accepter sous peine de ne plus pouvoir utiliser la messagerie à compter du 8 février prochain.

En acceptant ce changement, les utilisateurs consentent à partager non plus uniquement avec WhatsApp, mais aussi avec Facebook, les données les concernant. Un ensemble de données qui, selon Facebook, servira à « améliorer leurs services », à « vous faire de meilleures suggestions personnalisées », et bien entendu à « montrer de la publicité plus pertinente sur l’ensemble des produits Facebook Company ».

En d’autres termes : nos informations émanant de WhatsApp pourront être jetées dans le même chaudron que celles en provenance de nos comptes Facebook et Instagram afin de profiler davantage nos habitudes d’utilisation et nos goûts.

L’application, propriété de Facebook depuis 2014, faisait jusqu’ici figure de bon élève en matière de protection des données personnelles des utilisateurs. Mais les choses vont changer. WhatsApp sera ainsi en mesure de partager avec entreprises liées à Facebook, votre numéro de téléphone ainsi que ceux de vos contacts, votre nom, votre photo de profil, votre statut ainsi que les données de diagnostic collectées dans les logs de l’application.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus