Togo – Elections régionales: la Dynamique Monseigneur Kpodzro fixe ses conditions

Au Togo, la Dynamique Monseigneur Kpodzro a fixé trois conditions sans lesquelles elle ne prendrait part aux discussions entre gouvernement et partis politiques, qui entrent dans le cadre de la bonne organisation des élections législatives.

Dans le cadre de la bonne organisation des prochaines élections régionales au Togo, le ministre de l’administration territoriale et des collectivités locales a entamé, depuis lundi, des discussions avec des partis politique. Mais la Dynamique Monseigneur Kpodzro ne compte pas participer à ses discussions. En tout cas, pas avant que ses trois préalables ne soient respectés.

En effet, la Dynamique Monseigneur Kpodzro exige l’abandon de toutes les charges et poursuites judiciaires contre tous ses membres, dont le candidat du Saint-Esprit, Agbéyomé Kodjo. Ensuite, des discussions entre elle, uniquement elle et le pouvoir actuel, sur le contentieux électoral de février 2020, puis le retour d’Agbéyomé Kodjo comme principal interlocuteur aux discussions.

La DMK ne s’oppose pas aux élections régionales, précise le communiqué, mais affirme que, pour une adhésion des Togolais à ces discussions, «il y a des questions urgentes à régler de façon consensuelle», car «contrairement aux orientations du pouvoir tendant à convier individuellement aux discussions les formations politiques, dont certains membres de la DMK, l’éthique recommande que ce soit prioritairement avec la DMK que les pourparlers politiques, élargis aux autres formations politiques, soient menés en vue de déboucher sur une réconciliation nationale, dont notre pays a besoin pour se relancer».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus