Vaccin Covid-19: Cuba fait parler sa générosité sur fond de naissance de marchés parallèles

Cuba a développé son vaccin contre le coronavirus, Soberana-2, et a indiqué qu’il était disposé à en produire 100 millions de doses pour un usage, tant local qu’avec d’autres pays, a rapporté l’Institut Finlay.

Bien que le vaccin soit toujours en cours d’essais cliniques, l’institut Finlay de Cuba se prépare à produire 100 millions de doses de ses vaccins COVID-19, cette année, rapporte l’agence russe Sputnik. « Nous réorganisons nos capacités de production, car nous avons vraiment une forte demande de vaccin et nous devons nous préparer », a déclaré, mercredi, aux journalistes, Vicente Vérez, directeur de l’institut, lors d’une visite du laboratoire. Il a indiqué que des pays, comme l’Inde, le Pakistan, l’Iran, le Vietnam et le Venezuela voisin, sont déjà intéressés par l’importation du vaccin Soberana-2 produit à Cuba.

A lire aussi: Vaccin Covid-19: les Etats-Unis rejoignent le projet COVAX de l’OMS

Le laboratoire cubain a développé deux vaccins pour lutter contre l’infection au coronavirus, Soberana (« Sovereign ») 01 et Soberana 02. Le rapport de Sputnik indique que le second vaccin est le plus avancé dans les essais cliniques et est actuellement en phase II, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Outre ces deux vaccins de Finlay Vaccines Institute, plusieurs autres laboratoires cubains, comme Abdala et Mambisa, travaillent également sur deux autres vaccins Covid-19. Cuba, avec une population d’environ 11,5 millions d’habitants, n’aurait besoin que d’une fraction des 100 millions pour ses besoins intérieurs.

Les essais en phase II et la politique cubaine

La deuxième étape des essais de phase II de Soberana 02 a débuté cette semaine dans une polyclinique, un centre médical d’État, de la capitale, La Havane, avec quelques 900 sujets de test. L’étape précédente impliquait une centaine de personnes. Mais Vérez a indiqué que 150 000 personnes à travers l’île seraient vaccinées dans les semaines à venir, tandis que les essais de Soberana 02 chez les enfants commenceraient le mois prochain.

A lire aussi: Vaccin Covid-19: après Sputnik V, la Russie annonce EpiVacCorona efficace à 100%

Pour le patron de Finlay Vaccines Institute, il s’agit de produire les vaccins pour assurer la santé humaine et non dans un but lucratif prioritaire. « La stratégie cubaine de commercialisation du vaccin a une combinaison d’humanité et d’impact sur la santé et la nécessité de notre système pour soutenir la production de vaccins et de médicaments pour le pays », a déclaré Vérez. « Nous ne sommes pas une multinationale où le retour est la première raison », a-t-il ajouté. «Nous travaillons à l’inverse; créer plus de santé et le retour est une conséquence; ce ne sera jamais la priorité », a précisé le chercheur.

Le marché parallèle

Alors que de nombreux pays se font concurrence pour produire un vaccin contre le coronavirus et mettre fin à la pandémie et que les régulateurs nationaux des médicaments agissent en tant que gardiens, une situation de marchés parallèles se développe, explique Sputnik. Les États occidentaux et alignés sur l’ouest passent des commandes pour les jabs Pfizer, Moderna et AstraZeneca, tandis que de nombreux pays en développement, dont le Venezuela et l’Argentine, achètent le vaccin Spoutnik-V à l’Institut Gamaleya de Russie ou au produit Sinovac de la société chinoise Sinopharm.

Ces marchés se chevauchent par endroits. Le Brésil importe du Spoutnik-V et du Sinovac ainsi que Pfizer et AstraZeneca. Le ministère sud-africain de la Santé a déclaré qu’il était en pourparlers avec Gamaleya et Sinopharm, mais n’a jusqu’à présent passé des commandes qu’à des fabricants européens. Le Brésil importe des vaccins de plusieurs pays, bien que le président Jair Bolsonaro ait critiqué une clause du contrat Pfizer l’exonérant de toute responsabilité pour tout préjudice subi par les patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus