Affaire Ousmane Sonko: accusé de complot, l’Etat sénégalais monte au créneau

Muette depuis près d’un mois, la Présidence sénégalaise s’est enfin prononcée sur l’affaire de viol et de menace de mort qui embrase le parlementaire Ousmane Sonko. Pour la Présidence, il ne s’agit d’un complot, ni d’une affaire politique. Elle est totalement privée.

Le ministre-conseiller, coordonnateur de la Communication du Palais présidentiel sénégalais, Seydou Guèye, s’est jeté à l’eau pour apporter son grain de sel à l’actualité la plus brulante de la scène sociopolitique du pays. Sans aucune surprise, le collaborateur de Macky Sall a tout simplement blanchi le pouvoir en place.

A lire aussi: Sénégal: l’Assemblée nationale lève l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko

« C’est une affaire privée entre deux Sénégalais », a-t-il précisé. « La question en discussion, c’est que nous avons tous appris qu’un homme politique d’envergure, Ousmane Sonko, leader du parti Pastef –Les Patriotes, arrivé 3e à la dernière élection présidentielle, est accusé par une jeune masseuse de 20 ans, de viol dans un salon », a-t-il rappelé.

L’argument du complot est « insoutenable »

« il (Sonko) dit : je me suis rendu nuitamment, j’ai l’habitude de m’y rendre pour prendre des soins de massage. Mais, tout ça, c’est  le complot de Macky Sall », a déclaré le porte-parole de la présidence Seydou Guèye.

« C’est lui-même, Ousmane Sonko, marié à deux femmes, rigoureux sur les questions morales se positionnant sur ce référentiel dans le champ politique jusqu’à créer une identité distinctive, qui s’est rendu volontairement dans un salon pour livrer son corps à une jeune fille de 20 ans », a-t-il fait savoir avant d’ajouter: « Ce qui s’est passé dans le salon de massage suite aux accusations de la jeune fille, ni vous, ni moi, ni quelqu’un d’autre ne le sait ».

A lire aussi: Sénégal: Macky Sall désormais immunisé contre la Covid-19

« L’argument du complot est insoutenable dans cette affaire », a répliqué Seydou Gueye. Et même s’il reconnait la présomption d’innocence de Sonko, Seydou Guèye indique : « Il faut que cette affaire soit tranchée par la justice sans aucune pression venant de quelque bord que ce soit ».  

« Nous sommes dans un Etat de Droit. Tous les citoyens sont soumis au droit et il ne peut y avoir dans notre pays, un citoyen sénégalais qui soit hors de portée de la loi parce qu’il a un statut différent des autres. Ousmane Sonko est un justiciable comme vous et moi, comme Adji Sarr et tous les autres », a-t-il conclu.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus