Bénin: après sa radiation de l’armée, Juste Codjo s’adresse à ses frères d’armes

Après la publication du décret portant sa radiation de l’effectif des Forces armées béninoises (FAB), le Professeur Juste Codjo a adressé une lettre à ses « frères et sœurs d’armes ». Cette lettre, selon ses premières lignes, vient répondre aux nombreuses questions qui lui tombent dessus depuis quelques jours, et rétablir les faits.

Dans sa lettre consultée par BENIN WEB TV, Juste Codjo apporte de nombreuses clarifications sur son départ de l’effectif de l’armée. L’ancien Officier Supérieur des FAB précise, au prime abord, qu’il avait déjà démissionné de lui-même depuis janvier 2020. C’est donc avec beaucoup de surprise qu’il a été informé du décret en date du 4 novembre 2020 qui annonce sa radiation.

A lire aussi : Bénin: radié en 2002, le Cpt Emile Adjibi réintégré dans l’effectif des forces armées

Il dit avoir introduit sa démission le 17 janvier 2020 alors qu’il fermait ce jour-là 25 ans de service effectif au service de l’armée. « J’ai pris le soin de consulter la loi N° 2005-43 du 26 juin 2006 qui régissait le statut général des personnels militaires des FAB au moment de ma démission. En effet, ladite loi accorde aux officiers de mon rang la possibilité de démissionner s’ils ont accompli 25 ans de service », a-t-il précisé.

Silence du Président de la République

Après l’introduction de la lettre de démission, Juste Codjo a attendu la réponse du Chef de l’Etat, conformément à la loi N° 2005-43 du 26 juin 2006. Mais cette réponse n’est jamais venue. « A ce jour, soit plus d’un an après, je n’ai reçu aucune notification de la décision du PR, favorable ou défavorable. Après plusieurs mois, j’avais conclu que le silence de l’autorité valait acceptation », a-t-il écrit.

Si tant est que le PR avait rejeté ma démission, les règles administratives n’obligent-elles pas l’autorité à me notifier sa décision de rejet et me sommer de rejoindre les rangs?

Juste Codjo.

A lire aussi : Bénin: les forces armées en « manœuvres militaires » à Allada dès lundi prochain

Par ailleurs, il précise que le décret de sa radiation a été pris en novembre 2020 et se fonde sur la loi 2020-19 du 03 juillet 2020 qui contient désormais une nouvelle disposition exigeant du démissionnaire qu’il attende à son poste jusqu’à la prise d’une décision par le PR. Sa démission étant intervenue 6 mois avant la sortie de cette loi, il demande si les lois sont-elles désormais rétroactives au Bénin.

Intégralité de la lettre de Juste Codjo à ses frères d’armes





Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus