Bénin: la vraie fausse mort de Gbéssi Zolawadji, virtuose du rythme « Agbadja » (vidéo)

L’artiste béninois Gbéssi Zolawadji a été annoncé mort tard dans la nuit de ce vendredi 26 février 2021 au soir. Une mauvaise nouvelle démentie par la chanteuse Miss Espoir dans un direct.

 l’icône de la musique traditionnelle béninoise et roi de l’un des rythmes du département du Mono intitulé ‘’Agbadja’’ n’est pas pas mort. contrairement à l’information qui fait le tour des réseaux sociaux, il se porte merveilleusement bien.

« Il n’est pas mort, il va bien, il dort à la maison avec son épouse. Il n’est pas malade, et il n’a rien »

Miss Espoir

Artiste chanteur et compositeur, Albert Bessanvi, alias Gbéssi Zolawadji a fait ses preuves dans le secteur de la musique béninoise traditionnelle au même titre que les artistes Michel Loukou alias Alèkpehanhou, l’ingénieur de son Marc Bolouvi de Bmstudio.

Né en 1952 à Djegbjadji au Bénin, Gbéssi-Zolawadji est l’enfant de deux parents ayant pratiqué la musique traditionnelle. Son défunt père, Bessanvi Dossou alias Atchaba, était un très grand chanteur.

Sa mère, Mme. Adjouavi appartenait aussi à la lignée des grands chanteurs Houeda, incarnés par Tata Adangnitonon (grand-père de l’artiste).

De souche proche et lointaine, Gbéssi-Zolawadji est Popo et demeure un produit du métissage culturel xwéla-xwlamina-fon.

Pour lui, l’art n’a pas et ne devrait pas avoir de frontière. C’est ce qui lui a valu l’admiration de ses fans, surtout des anciens qui découvrent très tôt en lui les talents de son père.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus