Bénin: Reckya Madougou veut porter plainte contre le réseau social WhatsApp

Dame Reckya Madougou, candidate recalé du parti Les Démocrates » à la présidentielle de 2021 a annoncé une plainte contre le réseau social WhatsApp.

Pour des raisons d’intrusions sauvages dans son smartphone Reckya Madougou a décidé de prendre le taureau par les cornes.

Dans un message adressé à ses compatriotes, elle informe avoir observé des intrusions indésirables et de l’espionnage dans son smartphone.

« J’ai déjà demandé un audit de mon téléphone et je porterai plainte à l’international contre WhatsApp qui se chargera lui-même de retrouver ses hackers de nos téléphones », a annoncé Reckya Madougou visiblement très en colère.

La pomme de discorde…

D’après l’ex-ministre de la justice sous le régime Boni Yayi, des individus malintentionnés dont elle dit connaître les commanditaires et qu’elle appelle « des pirates éhontés » ont installé des logiciels espions pour avoir accès aux données de son téléphone et surtout son compte WhatsApp.

« Déjà le 6 février 2021, un communiqué malencontreux de l’Union Progressiste s’est retrouvé sur mon statut alors que je n’y avais jamais rien posté auparavant. Un texte qui ne figurait même pas au préalable dans mon téléphone.

Pathétique. Cette nuit, vers 2h du matin, ils ont franchi le rubicond après avoir lu mes messages en y extrayant un visuel que j’ai demandé à mon équipe de corriger. Ce visuel, ils l’ont extrait frauduleusement à distance de ma conversation WhatsApp avec les miens et l’ont mis en ligne sur mon statut WhatsApp ».

Reckya Madougou

Pour Madougou, la liberté et la vie privée sont bafouées sans état d’âme. Mais elle semble optimiste car convaincue qu’à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. « Mes chers compatriotes, ils ne nous priveront pas d’une troisième élection, quoiqu’ils fassent », va-t-elle lâcher comme pour rassurer ses compatriotes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus