CHAN 2021: le plan du sélectionneur du Cameroun pour battre le Maroc

Adversaire du Maroc en demi-finale du CHAN 2021, Martin Ndtoungou Mpilé sait déjà comment battre les Lions de l’Atlas. Le sélectionneur du Cameroun pense avoir la stratégie pour conduire son équipe en finale.

Pays hôte de la compétition, le Cameroun a validé son billet pour les demi-finales du CHAN 2021, en battant la RDC (2-1), samedi, au stade de Japoma, en quarts de finale. Les Lions indomptables retrouveront le Maroc qui a écrasé la Zambie dans l’autre rencontre de ces quarts de finale.

A lire aussi: CHAN 2021: tous les pays qualifiés et le programme des demi-finales

Un adversaire coriace, dont se méfie déjà le sélectionneur du Cameroun. Présent, dimanche, au stade de Douala, pour suivre la rencontre de son adversaire, Martin Ndtoungou Mpilé s’est dit impressionné par les qualités techniques des joueurs marocains.

A lire aussi: CHAN 2021: coup dur pour le Cameroun

« Le Maroc a un collectif. Techniquement, ils font bien circuler le ballon avec une bonne conservation et de bonnes individualités. Maintenant, il faut résoudre ce problème lorsque vous jouez contre une telle équipe, a confié Martin Ndtoungou Mpilé, dans des propos relayés par le site lionindomptable. 

« Je ne vais pas vous dévoiler notre stratégie, j’ai pris des notes. Néanmoins, l’état d’esprit est bon, on va rentrer dans le match avec le même engagement qu’on a eu contre la RDC, la même détermination et on verra par la suite. Mais sachez que ce sera une bonne opposition face au Maroc », a-t-il ajouté.

A lire aussi: Coronavirus: des nouvelles sur l’état de santé de Zinédine Zidane

Le sélectionneur du Cameroun n’a pas manqué de revenir sur les objectifs des Lions A’ dans ce CHAN 2020. « Quand vous êtes déjà en demi-finales, vous regardez plus loin, ce qu’il y a au bout. Donc naturellement, c’est la finale et puis éventuellement le trophée. On ne regarde plus derrière, il reste une étape. Dès qu’elle est franchie, c’est le ciel.

« Donc je crois que c’est là où sont dirigés nos regards maintenant. Si vous remarquez bien, il y a un socle qui existe. Il y a 6 à 8 joueurs qui reviennent et qui sont toujours présents. Après, nous faisons des réajustements autour de 2 à 3 joueurs par match. Je crois qu’il y a cette stabilité aujourd’hui qui permet à l’équipe d’avancer. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus