Côte d’Ivoire: l’évacuation de Hamed Bakayoko fait revivre la thèse de l’empoisonnement

L’évacuation sanitaire du Premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko vers la France est survenue jeudi soir alors que la polémique sur son supposé empoisonnement recommence à prendre vie.

Alors que les proches du parti au pouvoir, le RHDP, ont rejeté la thèse de l’empoisonnement du chef du Gouvernement Hamed Bakayoko, et ont plutôt indiqué qu’il souffrait juste d’un coup de fatigue, le dernier développement de cette affaire vient détruire cet argument sur la mauvaise santé du fidèle « écuyer » d’Alassane Ouattara.

A lire aussi: Côte d’Ivoire: imminence d’une évacuation sanitaire de Hamed Bakayoko vers la France

Selon les informations rapportées par Yeclo, citant une source proche, Hamed Bakayoko « est arrivé en France accompagné de son épouse pour un rendez-vous médical et n’était ni alité ni sur un brancard ». Doit-on croire à cette nouvelle version ? Possible que ce ne soit qu’une consultation de routine, surtout quand on sait que les dirigeants africains préfèrent faire leur consultation en Europe plutôt que dans leur propre pays, faute d’équipements sanitaires adéquats

Cependant, la rumeur sur son empoisonnement supposé a refait surface et certains indiquent que son départ en France est le signe qu’il est plutôt très souffrant et aurait été réellement empoisonné. Si la thèse de l’empoisonnement peut être éventuellement mise de côté faute d’éléments de preuves, il faut craindre que les autorités ivoiriennes ne cachent peut-être les réels maux dont souffre le PM.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus