Les Etats-Unis frappent des parties de la Syrie et suscitent la colère de la Russie

La Russie « condamne fermement » les frappes aériennes effectuées dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 février par les États-Unis dans l’est de la Syrie, a déclaré vendredi le ministère russe des Affaires étrangères.

L’administration Biden a ordonné ses premières frappes aériennes sur des parties de la Syrie depuis son arrivée à la Maison Blanche. « Sous la direction du président Biden, les forces militaires américaines ont mené plus tôt ce soir des frappes aériennes contre des infrastructures utilisées par des groupes militants soutenus par l’Iran dans l’est de la Syrie », a déclaré le porte-parole du Pentagone, John Kirby, dans un communiqué. L’attaque a eu lieu jeudi vers 18 heures, heure de l’Est.

A lire aussi: La Russie met en garde Israël contre les conséquences de ses frappes en Syrie

Cette attaque a suscité la colère de la Russie qui a condamné les frappes. « Nous condamnons fermement de telles actions », a indiqué la porte-parole du ministère russe des affaires étrangères, Maria Zakharova. « Nous appelons au respect inconditionnel de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Syrie », a-t-elle insisté. Il faut noter que la Russie intervient militairement aux côtés du régime de Bachar al Assad depuis 2015.

Selon un rapport de Ouest-France, le Kremlin a dit surveiller étroitement la situation, ajoutant ignorer si les États-Unis avaient averti la Russie avant de mener leurs frappes, ces contacts opérationnels s’effectuant sur le terrain entre militaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus