Libye – Gouvernement de transition: le président du Haut Conseil d’État, Khalid al-Mishri, jette l’éponge

Le président du Haut Conseil d’État de Libye, Khalid al-Mishri, a décidé, jeudi, de retirer sa candidature au Conseil de présidence du nouveau gouvernement de transition, qui dirigera le pays jusqu’aux élections nationales de la fin de cette année, rapporte Yeni Safak.

«J’ai décidé de retirer ma candidature pour ouvrir la voie à un plus grand consensus», a déclaré Khalid al-Mishri à la télévision Al-Jazeera. Cette décision intervient alors que les pourparlers, en Suisse, entre les parties en conflit en Libye, le Forum de dialogue politique libyen (LPDF), arrivent à leur terme. Ces discussions ont été instaurées pour permettre de trouver une solution au conflit libyen.

A lire aussi: Crise libyenne: les Etats-Unis demandent le retrait immédiat des forces russes et turques

Le forum se compose de 74 membres libyens, qui représentent les trois principales régions de la Libye; Tripolitaine (ouest), Barqa (est) et Fezzan (sud), rapporte Yeni Safak. Le média indique également que le LPDF a pour objectif d’établir une autorité exécutive intérimaire, comprenant le Conseil de la présidence et le gouvernement d’unité nationale, pour gérer le processus de transition jusqu’au 24 décembre, date à laquelle des élections sont prévues dans le pays.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus