« Lorsqu’un Commandant en Chef devient un ouvrier aux ordres, on ne peut que lui tirer chapeau », Sylvain Akindes

C’est par une déclaration audio fracassante que Bertin KOOVI, alias Chabi Woure Boukoukpin, a officiellement déclaré qu’il tourne le dos à son combat et sera à l’investiture de Patrice Talon qui sera élu pour un second mandat.

Cette nouvelle posture du candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2016, fait assez débat dans les différents forums sur les réseaux sociaux.

A Lire aussi: Bénin: un conclave annoncé entre les candidats recalés de l’élection présidentielle de 2021

L’ancien ministre Sylvain Akindes n’est pas resté indifférent à cette actualité.

Dans une publication sur sa Page Facebook, l’ancien ministre du général Mathieu Kérékou, Sylvain Akindes, a donné son avis sur les dernières déclarations de celui qui s’est autoproclamé « Commandant en chef » pour la libération du Bénin du pouvoir de Patrice Talon.

« Lorsqu’un Commandant en Chef devient un ouvrier aux ordres, on ne peut que lui tirer chapeau« , lit-on dans la publication de Sylvain Akindes.

La leçon a tiré de cette actualité, conclut l’ancien ministre Sylvain Akindes, « c’est que tout ce qui brille n’est pas de l’or »

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus