Présidentielle 2021 au Bénin: Abdoulaye Bio Tchané, Directeur national de campagne de Patrice Talon

La composition de l’équipe de campagne du duo Patrice Talon-Mariam Chabi Talata Zimé est connue. Elle est composée de 17 membres, avec à sa tête Abdoulaye Bio Tchané.

Le ministre d’État chargé du plan et du département, Secrétaire national du Bloc Républicain (BR), est le Coordonnateur national de campagne de Patrice Talon et sa colistière pour le compte de la présidentielle 2021. De sources concordantes, Abdoulaye Bio Tchané, l’un des représentants du BR au sein de l’équipe, a été choisi pour coordonner toutes les actions à mener.

L’identité des autres membres de l’équipe est connue depuis quelques heures. L’équipe est également composée de Pascal Irénée Koupaki, Mathurin Nago, Augustin Ahouanvoebla et Mora Sanni pour le compte de l’Union Progressiste (UP).

A lire aussi Bénin – Rentrée politique du BR: Abdoulaye Bio Tchané jette des lauriers aux femmes

En ce qui concerne le BR, en dehors Abdoulaye Bio Tchané au poste de Coordonnateur national de campagne, on y retrouve Robert Gbian, André Okounlola et Barthélémy Kassa. Par ailleurs, l’Udbn, le PRD et Moele-Bénin se retrouvent au sein de l’équipe avec respectivement :

  • Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn): Maître Cyrille Djikui et Deguenon Éric ;
  • Parti du renouveau démocratique (Prd): Emmanuel Zossou et Charlemagne Honfo ;
  • Moele Bénin: Cephise Beo Aguiar et Salaou Bilikissou (Rapporteur).

Le duo-candidat de la mouvance a également trois représentant dans l’équipe de campagne. Il s’agit d’Olivier Boko, Médegan Fagla Sèdami et Sofiath Arouna Schanou.

Deux comités techniques en appui

La coordination nationale de campagne de Patrice Talon ne sera pas seule à l’oeuvre. Deux comités techniques sont mis en place pour l’aider dans la mission. Le premier comité est chargé du volet media. Il sera piloté par Alain Orounla, Wilfried Léandre Houngbédji et Edouard Loko.

A lire aussi : Présidentielle au Bénin: Pascal Koupaki et Bio Tchané caressent leurs derniers espoirs

Le Deuxième comité concerne les questions logistiques. On va y retrouver Adam Bagoudou et Orden Alladatin. Sauf changements de dernières minutes, c’est ainsi que se présente la structuration de la machine de campagne du duo Patrice Talon-Mariam Talata, pour la présidentielle du 11 avril 2021.

6 commentaires
  1. Clo dit

    Talon a le talan de distribuer des postes menu fretins à des collaborateurs frustrés qui auraient pu être candidats à ces élections présidentielles s’il (Talon) était un homme de parole qui à n’en pas douter n’est pas sacrée en politique. Si on a pu dribbler les mânes de nos ancêtres, le peuple et au dessus de tout Dieu, ce n’est pas PIK et ABT qui seront épagnés. Wait and see!

    1. George dit

      @clo : laisse dieu et les ancêtres tranquilles, ceux que tu critiques sont mieux organisés et sont tous derrière leur leader, on sent que c’est une équipe soudée, c’est pas interdit.
      Tu ferais mieux de conseiller ceux que tu soutiennent à s’inspirer s’ils veulent diriger le pays un jour

    2. Anonyme dit

      C’est certainement auprès de toi que ces collaborateurs viennent confier leur soit disant frustrations. Soyez humbles et apprenez à aller à l’école de la méthode. On ne peut faire grand chemin sans une bonne méthode.

  2. Clo dit

    Il me semble indispensable d’introduire dans cette discussion de réseaux sociaux la notion de <> que le chantre du mandat unique a préparé et voudrait, à tout prendre, administrer, pas une fois, pas deux fois, mais plusieurs fois à des collaborateurs qui ne sont pas minces,tels que PIK et ABT, au cours des 5 prochaines années. Depuis 5 ans ce genre de collaboration au sommet de l’Etat est d’une banalité qui ne nous étonne plus.

    Les concepts naïves et contradictoires de soutien, d’unité et de leader évoqués par mon cher George, si je puis dire, seront susceptibles de révisions successives en tant que slogans de campagne pour élire un ancien compagnon comme chef d’Etat qui a l’art de duper ses collaborateurs.

    Ces hommes politiques que nous sommes obligés d’appeler des collaborateurs majeurs finissent par être partie intégrante des grandes décisions, des lois qui touchent à notre sécurité, à notre vie et quand on croit s’en être débarrassé on ne l’a pas encore fait complètement.

    Tenez, et j’en aurais finis: quand on a été brillant homme d’affaire et président casseur il faut une folie pour se soumettre à une élection démocratique. El il faut être féroce et cruel dans ses propos pour le dénoncer. Il est impensable quand on y regarde près qu’un chef d’Etat ait pu travailler pour un peuple qu’il a l’art de duper. WAit and see!

  3. Clo dit

    Il faut replacer les mots@@@ dose de frustration@@ entre les guillemets. Merci pour la comprehension Chers amis journalistes

  4. KOUANDA PEDRO Séidou dit

    Le ridicule ne tue pas chez nous, que peut on attendre d’une telle élection sans suspens ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus