Présidentielle 2021 au Bénin: ce que la Céna reproche aux candidats recalés

Sur les 20 déclarations de candidatures enregistrées à la Commission électorale nationale autonome (Céna), 17 ont été rejetées. Comme l’indique la loi, la Céna a motivé sa décision de rejet.

Dans un point de presse animé ce vendredi 12 février, le président de la Céna a énuméré les raisons qui justifient le rejet des 17 dossiers. La Céna fait principalement 08 reproches aux candidats recalés. Il s’agit de :

  • l’absence d’au moins 16 parrainages d’élus conformément aux dispositions de l’article 132 dernier alinéa du Code électoral ;
  • l’absence de candidat et ses pièces au poste de vice-président ;
  • l’absence de la quittance de paiement de la caution ;
  • manque de la déclaration de candidatures en double exemplaires ;
  • l’absence de quitus fiscal ;
  • l’absence de déclaration sur l’honneur des candidats ;
  • l’absence de certificat de nationalité ;
  • l’absence du bulletin n°3 du casier judiciaire.

Tout n’est pas encore fini pour ces 17 duos. Ils peuvent encore faire leur retour dans le processus électoral. Dans sa déclaration, Emmanuel Tiando, président de la Cana a précisé que la liste est encore provisoire; les recalés peuvent donc saisir la Cour constitutionnelle conformément à l’article 43 du code électoral.

Trois duos retenus par la Céna

Après l’étude des 20 dossiers enregistrés, la Céna a jugé les déclarations de candidatures de trois duos conformes aux lois électorales. Sur la liste provisoire publiée ce vendredi , on retrouve les duos Patrice Talon- Mariam Talata, Alassane Soumanou Djimba-Paul Hounkpè et Corenthin Kohoué-Irénée Agossa.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus