Sénégal: l’Assemblée nationale lève l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko

L’Assemblée nationale sénégalaise a levé ce vendredi, l’immunité parlementaire de l’opposant Ousmnae Sonko accusé de viol et de menace de mort.

Le leader de Pastef Les Patriotes, Ousmane Sonko, est désormais fixé sur son sort. L’Assemblée nationale a examiné les conclusions de la commission « ad hoc » chargée de statuer sur la demande de levée de son immunité ce vendredi 26 février 2021.

A lire aussi: Lutte anti-coronavirus: le Sénégal, un modèle à suivre

Au terme de la séance, l’Hémicycle a révoqué l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko. A noter que les députés de l’opposition et les non-inscrits ont refusé de participer au vote. Selon les résultats, 98 députés ont voté pour la levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko et un seul a voté « NON ». Plus d’immunité, la justice pourra désormais convoquer Ousmane Sonko pour l’entendre sur le fond dans l’affaire de viol et de menace de mort à son encontre.

« Une procédure bâclée »

En conférence de presse jeudi, Ousmane Sonko a déclaré que la procédure pour la levée de son immunité parlementaire n’a pas été respectée. Par conséquent, il ne va en aucun cas cautionner la décision qui en découlerait.

A lire aussi: Affaire Ousmane Sonko: auditionnée, l’accusatrice reste droite dans ses bottes

« Le débat qui va être agité, c’est qu’ils diront que j’avais souligné que si mon immunité parlementaire était levée, j’allais répondre. Mais je veux que les Sénégalais réécoutent ma première déclaration. J’avais souligné de manière claire que si mon immunité parlementaire est levée dans le respect des règles établies. Celles-ci n’ont pas été respectées », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus