TPMP: Isabelle donne la raison pour laquelle elle apparaît sur l’émission avec des lunettes cette semaine

Les téléspectateurs de « Touche Pas à Mon Poste » ont été pris de court le mardi 23 février dernier quand ils ont vu Isabelle Morini-Bosc, les yeux cachés derrière des lunettes de soleil. La chroniqueuse a expliqué qu’elle est obligée d’en faire usage pour un temps.

Cyril Hanouna, l’animateur de « Touche Pas à Mon Poste », a reçu avec son équipe mardi Sylvie Ortega Munos, une amie proche de Loana, une star de télé-réalité.

Plusieurs chroniqueurs et invités ont accusé Sylvie « d’avoir donné trop de médicaments à l’ancienne star de Loft Story, victime d’une overdose et transportée en urgence à l’hôpital lundi dernier », a relayé Voici.

Isabelle Morini-Bosc faisait son retour ce mardi avec de grosses lunettes de soleil. Elle a immédiatement rassuré Cyril en lui expliquant qu’elle venait de subir une opération oculaire et qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de les porter, du moins, pas pour le moment.

« Je suis obligée (…) Je me suis fait opérer des deux yeux. J’avais un muscle coincé dans un œil et du coup ils ont été obligés de faire l’autre aussi », a-t-elle démystifié.

Elle a notifié avec humour que « le cerveau est intact ».  

C’est une opération qui s’est fait sous anesthésie générale, donc très risqué.

Le présentateur a demandé à Isabelle s’il y avait une douleur particulière qui l’avait poussée à se rendre à chez l’ophtalmologue. La chroniqueuse a fait savoir qu’elle ne ressentait rien de spécial et que, selon elle, tout était normal.

Elle a expliqué que « c’est au cours d’un truc de routine qu’ils s’en sont rendus compte ».

C’est l’une des raisons pour laquelle les médecins recommandent aux gens normaux, tous ceux qui n’ont pas de problème visuel, de programmer une consultation annuelle chez l’ophtalmologue afin de pouvoir être pris en charge à temps en cas d’anomalie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus