Vaccin anti-covid-19: le Portugal envisage faire don d’un million de doses à ses anciennes colonies en Afrique

Puisque le système Covax peine à décoller, le Portugal pense aider certaines de ses anciennes colonies en Afrique et au Timor oriental. Il pense leur distribuer 5 % de ses doses de vaccins anti-covid-19, a annoncé mercredi le gouvernement.

Rudement bousculé par le covid-19, le Portugal s’engage à secourir ses anciennes colonies. Il envisage soulager le continent africain, en attendant le décollage du système Covax.

Le système Covax est une initiative de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), dont l’objectif est de fournir aux pays à faible revenu leurs premières doses de vaccins anti-covid. Les pays développés sont accusés d’entraver ce dispositif en commandant de nouvelles doses. 

Ce qui peut expliquer la raison pour laquelle l’initiative Covax n’a été effective qu’au Ghana jusque-là. Le pays a reçu ses premières doses mercredi 24 février dernier.

Les colonies du Portugal

Selon France 24, le gouvernement portugais prévoit distribuer « au moins un million de doses de vaccins contre le Covid-19 aux pays de langue portugaise d’Afrique et au Timor oriental à partir du second semestre de 2021 ».

Sa cible, c’est le groupe de Pays Africains de Langue Officielle Portugaise (PALOP). On peut citer l’Angola, le Mozambique, le Cap-Vert, la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale et São Tomé-et-Principe, ainsi que le Timor oriental, ex-colonie portugaise en Asie du Sud-Est.

« Dans des chiffres ronds, cela signifie sécuriser un million de doses, étant donné que nous avons acheté autour de 20 millions de doses », a informé le ministre portugais des Affaires étrangères, Augusto Santos Silva, lors d’une conférence de presse.

Le pays ayant enregistré la plus forte décrue pandémique

Pendant plusieurs semaines, le Portugal a été le pays qui avait le taux le plus élevé de contaminations au monde avec une population de 10 millions d’habitants. Le système de santé arrivé à saturation, le pays est passé au déconfinement depuis mi-janvier.

Inversement, la semaine dernière, « le pays a connu la plus forte décrue dans le monde : -51 % de nouveaux cas par jour, soit 2 100 cas quotidiens en moins ». Selon le bulletin de la Direction générale de la santé publié lundi 22 février, « 61 décès et 549 nouveaux cas ont été enregistrés, soit le bilan le plus faible de nouvelles contaminations depuis début octobre ».

A noter qu’avant d’envoyer les 5% de ses doses aux pays qu’il a colonisés, le Portugal veut vacciner 70 % de sa population.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus