Affaire 3 tonnes de cocaïne saisies en Uruguay: la cour d’appel de Cotonou confirme la décision de 1ère instance

La cour d’appel a confirmé la décision rendue par le tribunal de première instance de première classe de Cotonou relative au relai de l’affaire dite « 3 tonnes de cocaïne saisie Uruguay ».

Le procès en appel des huit jeunes placés sous mandat de dépôt pour relai de l’affaire de trois tonnes de cocaïne saisies en Uruguay s’est ouvert ce vendredi 5 mars 2021.

Après plusieurs reports, la cour d’appel a fini par statuer sur le cas des jeunes prévenus. Contre toute attente, la cour a purement et simplement confirmé la décision rendue en première instance.

Encore 9 mois à passer en prison…

Ainsi, les huit jeunes béninois sont condamnés à 24 mois d’emprisonnement ferme et aux frais. A noter qu’ils ont été interpelés en décembre 2019 et ont donc déjà passé 15 mois en détention.

Il leur reste alors environ 9 mois à passer en prison afin qu’ils soient libres de leur mouvement. Déjà en décembre, l’un deux, le jeune J. A., condamné à 12 mois de prison, a été libéré après avoir purgé sa peine.

A noter qu’ils ont été frappés par le code du numérique pour des publications qui annonçaient que les destinataires de la drogue saisie en Uruguay sont des proches du pouvoir en place, en l’occurrence la première dame, Claudine Talon.

1 commentaire
  1. Anonyme dit

    es vrai que la 1ere dame a été arretée avec la drogue?pourquoi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus