Bénin: accablantes révélations de Modeste Kérékou contre Reckya Madougou

Le débat qui agite la scène politique avec l’interpellation de l’ancienne ministre Reckya Madougou est monté d’un cran ce soir avec de nouvelles déclarations du ministre Modeste Kérékou qui ne sont pas de nature à arranger la situation de la candidate des démocrates.

Dans une sortie médiatique faite ce soir, le ministre Modeste Kérékou apporte de nouveaux éléments dans le débat, des éléments qui accablent l’ex ministre de la justice de Boni Yayi.

A Lire aussi: Bénin: réactions de GERDESS Afrique et de l’ABECESA sur l’insécurité en période pré-électorale au Bénin

Aux dires de ce fils de l’ancien président Mathieu Kérékou, il a reçu par mégarde dans son portable des messages whatsapp qui affichent un numéro togolais avec le profil de la ministre Reckya Madougou.

« Surpris par la teneur des messages, j’ai pris tout de suite conscience de leur gravité et aussitôt fait une capture d’écran avant de répondre à l’expéditeur que je n’ai rien compris et je lui ai demandé à qui j’avais à faire« , a commencé par affirmer le ministre Kérékou.

C’est alors qu’avec empressement que l’interlocuteur de l’autre côté a supprimé les messages parce que je n’étais pas le destinataire, a indiqué le ministre Modeste Kérékou.

Selon des messages que Modeste Kérékou affirme avoir fait des captures d’écran, dame Reckya Madougou faisant le rapport à son destinataire les démarches qu’elle auraient effectuées à l’endroit des chefs d’Etat de la sous région pour recruter des gens pour des actes de déstabilisation du pays.

Selon les déballages de Modeste Kérékou, ces faits se déroulaient le 23 Décembre 2018. Pour lui ces messages sont suffisamment clairs pour indiquer les desseins de l’expéditeur qu’il affirme être Madame Reckya Madougou.

Il conclut que son téléphone reste disponible à la justice pour l’expertise des messages parvenus sur son téléphone par erreur dont il a fait des captures d’écran.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus