Bénin: des fidèles et un pasteur tabassés pour avoir bravé un interdit

Le pasteur et des fidèles d’une église ont subi la colère des jeunes de Tchachingou, un village de Tanougou, dans la commune de Tanguiéta. Accusés d’avoir bravé un interdit du village, ils ont été bastonnés.

Bastonnade et destruction d’infrastructures. C’est ce à quoi ont été victimes des fidèles et le pasteur d’une église à Tanguiéta. Selon Frissons radio, ils ont été accusés d’avoir bravé un interdit du milieu.

En effet, les jeunes étant en pleine cérémonie pour passer à l’âge adulte, personne ne devrait jouer de la musique ou battre le tam-tam dans le village. Cet interdit qui reste en vigueur jusqu’au 31 mars, aurait été violé par l’église.

En colère, une partie de la population a pris d’assaut les locaux de l’église pour y commettre des actes de vandalisme. Informée de la situation, la police est intervenue et une enquête est déjà ouverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus