Bénin: Nicéphore Soglo mérite d’être traduit devant la CRIET, selon Benoît Illassa

L’ancien président de la République, Nicéphore Soglo s’est encore lâché ce weekend lors d’une activité politique organisée par le Groupe National de Contact à Golden Tulip de Cotonou.

Reçu comme invité d’honneur, le premier président de l’ère du renouveau démocratique, Nicéphore Soglo s’est livré à une diatribe contre l’actuel chef de l’Etat.

A Lire aussi: Bénin – Présidentielle 2021: des doutes sur la santé de l’un des candidats de l’opposition

Des propos qui n’ont pas été du goût de l’ex ambassadeur du Bénin près la francophonie, Benoît Illassa. Dans un post sur sa Page Facebook, le juriste bloggeur a pris la défense du président de la République.

Selon lui, la dernière sortie du Président Nicephore SOGLO était inopportune. « Un ancien Président de la République n’est pas au dessus des lois de la République. Un ancien Président de la République française vient de l’apprendre à ses dépens« , avertit le diplomate.

Dans sa désapprobation, Benoit Illassa estime que lorsqu’on arrive à devenir aussi sénile, la solution, c’est de la boucler définitivement. « Nous, nous n’avons pas perdu la mémoire. C’est le même Nicephore SOGLO qui a trahi tout le pays à la Conférence Nationale. Il avait été décidé que le Premier Ministre de la transition ne pourra pas être candidat à l’élection présidentielle de 1991. Ravalant ses vomissures et trompant la vigilance de tous, il s’est porté candidat » a répliqué le soutien du président Patrice Talon.

Pour Benoît Illassa, c’est grave de voir un homme qu’on croyait très intelligent rabaisser à ce point la fonction présidentielle. « Ses accusations mensongères et fallacieuses méritent qu’il soit traduit devant la CRIET pour outrage et sédition », a conclu l’ex ambassadeur.

6 commentaires
  1. Clo dit

    Benoît Illassa, dit on! Voilà encore un juriste farfelu de la classe de celui que nous sommes aujourd’hui obligés d’appeler ministre OROUNLA et pire porte parole du gouvernement.

    Je voudrais poser une question tout à fait remarquable à celui que le journal Benin Web TV nous présente comme juriste blogueur:

    Benoît Illassa, juriste dis tu, si un ancien président de la république n’est pas au dessus de la loi, un président en exercice doit il allègrement refuser d’appliquer les lois de la république et par dessus tout les décisions de justice supranationale? N’est pas celui que tu défends urbi et orbi qui nous a enseigné qu’un État qui ne respecte pas les décisions de justice est un Etat voyou?

    Il faut être féroce et cruel dans ses propos pour dénoncer des juristes, si vous en être un, de votre classe. Vous avez l’art de tout mélanger, d’aller dans tous les sens, de compiler des mots qui fâchent rapidement plus d’un et d’embrouiller vos followers à chaque prise de parole sans pour autant dire quelques choses de sérieux. Tout ça pour plaire au chef dans l’espoir d’une dividende.

    Qui aurait pu savoir dans 50 ans, 100 ans et 1000 ans que l’ancien président béninois Boni Yayi a miraculeusement échappé à la mort qui aurait été commandité par un homme d’affaires béninois si le juge Angelo Houssou, brillant avocat béninois dont les béninois ont besoin aujourd’hui, n’avait pas pris l’initiative de conserver les faits de cette tentative d’assassinat dans les achieves de l’histoire béninoise?

    ##Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire du peuple béninois car un peuple sans histoire est un monde sans arme. Et vous le dites mieux dans votre poste: nous n’avons pas perdu la mémoire. La tentative d’empoisonnement dont parle le président Soglo fait partie intégrante de notre histoire. Nous savons que c’est tout ce qui gêne. Et celui qui a conservé les faits dans les archives de l’histoire béninoise, Angelo Houssou, est un juriste de haute facture pas comme vous de la basse classe.

    La vérité sera toujours défiée par la tyrannie, à moins que les hommes Grant H se soient levés pour s’engager dans le combat de la restitution de cette vérité. C’est un peu ce que fait le président Soglo quand on y regarde de près.

    On parle de trahison et Benoît Illassa en voulant nommer point du doigt le président Soglo! Que tu es tombés ci bas le soit disant juriste.

    Nous n’avons pas perdu la mémoire: si trahison il y a il serait plus commode de citer le désormais chantre du mandat unique qui oublie vite d’honnorer ses paroles sacrées promises au peuple et au mânes de nos ancêtres.

  2. isman dit

    sous yayi il y’avait des pagailleurs mais maintenant nous avons des doctorants en pagaille qui pensent avoir tous les droits notamment celui de mentir et de déformer la réalité pour profiter un peu plus de l’état…
    c’est triste de s’enfoncer ainsi quand on a eu tous les outils pour regner des années sans contestation
    quand on explique aux gens de choisir la positivité plutot que la négativité, l’histoire de ce régime en est la preuve…
    la négativité vous mènera en enfer quelque soit l’acharnement que vous mettez à lutter…il y’a encore qq mois talon avait toutes les chances d’être réelu car avec sa tournée, ses communications positives il avait presque réussi à faire oublier l’opposition et à retourner la tendance à son avantage mais hélas depuis qq semaines il replonge dans ses travers, par peur, la peur de tout perdre, la peur est le pire ennemi de l’homme…

    1. KINNINNON YVES SYLVAIN dit

      Tu attends quoi ?

  3. la rupture dit

    Il faut comprendre Soglo. Il est difficile à un homme de voir tout s’écrouler sous lui de son vivant. Après la gloire, c’est la déchéance.

  4. Abilé dit

    Si ce vilain garçon affamé qu’est illassa s’est le rôle qu’à joué le président soglo lors des élections législatives 2019,et combien de fois le président soglo était allé à la présidence pour que ces élections soient inclusive avant d’être trahir par ces députés et que ces élections ont causées des morts des béninois, il n’osera pas ouvrir sa grande gueule pour insulter soglo, ce que moi je sais bien, le président talon patrice, après sa victoire s’occupera de ces voyous sataniques qui salissent son nom au moment où il cherche à se réconcilier avec ses frères politiques avant de continuer ses oeuvres pour le bénin.

    1. Ogoubi dit

      Soglo à joué quel rôle et où ? Un homme qui s’est toujours illustré par son arrogance et son insolence legendaires. Sa dernière attitude est tout simple digne d’un homme mal élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus