Bénin: Reckya Madougou, candidate du parti « Les Démocrates », arrêtée par la police

Reckya Madougou, candidate du parti « Les Démocrates », a été arrêtée ce mercredi 03 mars 2021 par la police à Porto-Novo. Selon les informations de BENINWEB TV, elle quittait un meeting organisé avec Joël Aïvo dans le cadre de l’organisation de l’élection présidentielle du 11 avril 2021 lorsqu’elle a été appréhendée par un détachement de la police républicaine.

Reckya Madougou a été arrêtée et conduite à la direction générale de la police républicaine puis à la brigade criminel. Elle sera présentée dans les heures à suivre à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).

Le film de son arrestation à été décrit par Joël Aïvo qui indique avoir vécu la scène en présence d’autres témoins.

A l’en croire, alors qu’ils clôturaient leur meeting aux environs de 19h, en présence de plusieurs personnalités de l’opposition, la salle des fêtes Tiwani de Porto-Novo a été encerclée par un fort détachement des forces de l’ordre. « Nous sommes néanmoins sortis et avons rejoint nos voitures pour rentrer chez nous », a-t-il indiqué.

Je suis reparti ensemble dans la même voiture que l’Ambassadeur Moïse Kérékou et la Ministre Reckya Madougou. C’est alors que, sur le pont de Porto-Novo, notre voiture a été bloquée par les forces de l’ordre. L’Ambassadeur Kérékou et moi-même ainsi que le conducteur avons été débarqués de force par ce détachement fortement militarisé.

Joël Aïvo

Selon son récit, « quatre (4) agents des forces de l’ordre se sont emparés de leur voiture avec Mme la Ministre Madougou, maintenue de force à bord et emportée vers une destination inconnue ».

« Comme convenu publiquement cet après-midi à Porto-Novo devant nos militants, il s’agit d’un combat pacifique mais résolu devant lequel nous ne reculerons pas, quels que soient les intimidations, les obstacles et les brimades.

Joël Aïvo

Toutefois, il garantit son soutien personnel à Reckya Madougou, et celui du Front pour la restauration de la démocratie (FRD) dont il est le candidat (recalé, Ndlr) pour le compte de la présidentielle du 11 avril 2021.

Pour l’heure, le parti politique « Les Démocrates », dont l’ancien chef d’Etat Boni Yayi est président d’honneur, n’a pas encore réagi à l’arrestation.

7 commentaires
  1. Akpago dit

    Elle va s’asseoir maintenant sur ses deux fesses. Elle qui vient de Lomé n’a rien de démocrates.

    1. Anonyme dit

      vous qui êtes les vrais démocrates là continuer votre démocratie mais sachez qu’on est fort pour un temps et faible pour le reste de sa vie.

  2. Cas dit

    Ne mettez pas de l’huile dans le feu

  3. Anonyme dit

    Quelqu’un qui se dit « démocrate » qui soutient paradoxalement la dictature dans le pays voisin.
    Mon œil.

  4. Ishola dit

    Il fallait anticipé DEPUIS en disant cette phrase à reckya madougou. Tu devais dire ça à la belle femme qu’il ne faut pas mettre de l’essence au ???. TALON a été très très patient.

  5. Anonyme dit

    On va mieux respirer dans le pays mtnan.

  6. Anonyme dit

    Trop c’est trop pour elle

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus