Bénin: Sébastien Ajavon condamné à 5 ans de prison ferme dans une affaire d’escroquerie

Nouvelle condamnation de l’homme d’affaires, Sébastien Ajavon. Elle est tombée dans ce lundi 1er mars 2021 à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Ces 5 ans de prison s’ajoutent aux 20 ans écopés par l’homme d’affaires dans une affaire de drogue.

5 ans d’emprisonnement ferme avec une amende de 2 400 000 Fcfa pour Sébastien Ajavon. Il a été reconnu coupable d’usage de fausse attestation et escroquerie. Mais ce n’est pas tout, le président d’honneur de l’Union Sociale Libérale (USL) devra encore payer pour des préjudices subis par l’Etat.

A lire aussi : Bénin – Affaire 18Kg de cocaïne : 20 ans de prison requis contre Sébastien Ajavon

Il est aussi condamné à payer la somme de 80 958 254 863 FCFA pour préjudices subis par l’administration fiscale, 60 000 000 000 FCFA pour les autres préjudices non-fiscaux. L’affaire remonte en 2017 où une plainte a été déposée contre Sébastien Germain Ajavon, Administrateur général de la société COMON SA au moment des faits.

Retour sur les faits…


L’affaire remonte en 2017 où une plainte a été déposée contre l’homme d’affaires, président d’honneur de l’Union Sociale Libérale (USL), Sébastien Germain Ajavon, alors Administrateur général de la société COMON SA. La plainte était également dirigée contre Mouftaou Lalèyè, ancien Ambassadeur du Bénin auprès du Nigeria et de Hyppolite Djègou, ancien Directeur Général de la douane.


Un aménagement illégal aurait été fait en faveur de la société COMON SA. Cet arrangement a occasionné un remboursement de la TVA s’élevant à 13 milliards 487 millions 246 mille 893 FCFA. Or, les produits en cause dans ce dossier n’auraient pas traversé la frontière. Des vérifications faites en son temps ont montré que les registres de la douane béninoise, ne portent aucune trace du passage des produits concernés.

A lire aussi : Présidentielle 2021 au Bénin: le dossier de candidature de Sébastien Ajavon introuvable


Les mis en cause avaient été donc soupçonnés d’usage de faux documents pour faire rembourser au profit de Société COMON SA les TVA. Sébastien Germain Ajavon, Mouftaou Lalèyè et Hypolithe Dgègou avaient été tous inculpés par la justice dans ce dossier. A noter que Mouftaou Lalèyè a écopé quant à lui de 02 de prison ferme et une amende de 400 000 FCFA.

3 commentaires
  1. Akpago dit

    Il a donc raison de s’exiler il sait ce qui l’attend. Il faut qu’il revienne président sinon il est cuit

    1. DJABA dit

      Dieu existe ????

  2. Grégoire Grégory dit

    Donc c’était ainsi le plus fort avait raison en laissant les démunies sous les verroux. Vraiment le Bénin de 2006 en 2016 avait assez de tête dans son sac hein. Que la justice soit faite et très bien aux coupable. C’était comme ça les choses se passent

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus