Bénin: Sylvain Akindès recadre Benoît Illassa suite à sa publication sur Nicéphore Soglo

Dans un post publié ce mardi 2 Mars 2021 sur sa page Facebook, l’ancien ministre Sylvain Akindès a donné son avis sur le commentaire fait par l’ex-ambassadeur du Bénin près de l’OIF sur les déclarations de l’ex-président, Nicéphore Soglo.

En effet, l’ancien président Nicéphore Soglo a porté ce dimanche 28 Février 2021 des jugements de valeur sur le président en exercice dans un dossier pénal dont il a été présumé instigateur au cours du mandat du président Boni Yayi.

A Lire aussi: Bénin: 2 responsables du parti ;Les Démocrates” déposés en prison, réaction de Me Renaud Agbodjo

Le contenu des propos de Nicéphore Soglo n’a pas été du goût des partisans du chef de l’Etat. Dans une publication sur les réseaux sociaux ce lundi 1er Mars 2021, l’ex-ambassadeur du Bénin près l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Benoît Illassa, a taclé l’ancien chef d’Etat dont il a jugé les propos inopportuns.

Le juriste blogueur est même allé plus loin en estimant que Nicéphore Soglo, avec les déclarations qu’il a faites, mérite d’aller devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET).

L’ex-ambassadeur Benoît Illassa est allé hors-sujet, selon Sylvain Akindès

Dans son post en réponse aux commentaires de Benoît Illassa, Sylvain Akindès estime que Nicéphore Sopglo qu’il rend responsable des errements stratégiques, a situé sa déclaration autour de la tentative d’assassinat de Boni Yayi, du secteur du coton et des privatisations au compte personnel de structures étatiques.

« Soglo affirme tout cela, avec des « preuves ». Il n’a pas prétendu être au-dessus des lois de la République. Il n’a pas non plus fait allusion à ce qu’est devenue la Cour constitutionnelle aujourd’hui, ni l’élection législative de 2019. Il n’a même pas développé l’état du système démocratique au Bénin.« , a fait remarquer Sylvain Akindès.

Pour Sylvain Akindès, la publication de Benoît Illassa est totalement en déphasage par rapport aux sujets abordés par Nicéphore Soglo.

« Il est inutile de recourir à des écarts de langage pour s’étonner du contenu de cet article, une sorte de hors-sujet qui ferait douter de la capacité d’un représentant du Bénin à répliquer aux attaques contre le pays« , a affirmé Sylvain Akindes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus