Bénin: « Talon a été un soutien, y compris financier, des FCBE pendant 07 ans », Alassane Soumanou

L’ancien ministre, candidat au poste de Président de la République à la présidentielle du 11 avril 2021, Alassane Soumanou, est revenu sur le conflit entre Patrice Talon et Boni Yayi. Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le candidat de la FCBE fait des révélations sur le partenariat politique entre les deux personnalités sous le régime du « changement et de la refondation ».

Pour Alassane Soumanou, il n’y a pas que des raisons politiques qui divisent Patrice Talon et Boni Yayi. Selon les dires de l’ex-ministre, « il y a aussi une affaire d’argent ». « Il faut le rappeler, le différend entre Patrice Talon et Thomas Boni Yayi n’est pas seulement politique. Il y a aussi une affaire d’argent », a-t-il dit.

A lire aussi : Présidentielle au Bénin: « Nous sommes déjà au portail de la Marina », Alassane Soumanou

Sur les dix années de la présidence Boni Yayi, Talon a été un soutien, y compris financier, des FCBE pendant sept années.

Alassane Soumanou.

A l’en croire, il s’agissait d’un deal qui a malheureusement tourné au vinaigre. Alassane Soumanou fait savoir qu’un contrat, portant sur le coton et sur le port qui unissait les deux hommes, aurait été brutalement rompu sans consentement mutuel. « C’est ce qui a conduit à la situation actuelle », a confié l’ancien ministre

De l’amitié à l’adversité…

Boni Yayi et Patrice Talon étaient par le passé de très bons amis. Mais après l’élection de Boni Yayi pour son deuxième mandat, les ennuis ont commencé entre les deux hommes. Les dossiers “PVI” et “tentative d’empoisonnement” sont intervenus et ont pourri les relations entre Patrice Talon et Boni Yayi. Le premier s’est aussitôt retrouvé en exil en France où il a passé près de trois ans.

Revenu au pays suite à des médiations, Patrice Talon postule pour la présidentielle de mars 2016 et remporte la mise devant Boni Yayi. Quelques mois après sa prise de pouvoir, une rencontre de médiation dirigée par Alassane Ouattara et Faure Gnassingbé a abouti à la réconciliation entre Patrice Talon et Boni Yayi.

A lire aussi : Bénin – Présidentielle de 2021: Boni Yayi lance un appel pressant au consensus

Cependant, sur le plan politique, les deux hommes sont restés dans des positions contradictoires. Boni Yayi s’était déclaré opposant avec son parti, la FCBE, et ne ratait aucune occasion pour critiquer les actions du régime Talon. L’exclusion de l’opposition des législatives du 28 avril 2019 a conforté les critiques politiques de l’ex-chef d’Etat à l’encontre de son successeur.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus