CAN U20 – Fraude sur l’âge: la Tunisie indexe l’Ouganda et réclame un « passeport » à la CAF

Battue (1-4) par l’Ouganda en demi-finale de la CAN U20, la Tunisie a accusé la sélection ougandaise d’avoir fraudé sur l’âge de ses joueurs, et a fait des propositions à la CAF pour régler définitivement cette situation.

C’est une accusation qui revient à chaque compétition de la CAF et malheureusement la CAN U20 qui se déroule actuellement en Mauritanie n’y a pas échappé. Éliminée par l’Ouganda (1-4), en demi-finale, lundi, la Tunisie a crié à la fraude. Les Aiglons de Carthage ont en effet accusé les Cranes juniors d’avoir aligné plusieurs joueurs ayant dépassé l’âge limite.

A lire aussi: Election à la CAF: le candidat ivoirien Jacques Anouma défie la FIFA

«La Tunisie a fait une réclamation auprès de la CAF en présentant des fiches (de trois joueurs ougandais, Ndlr) ayant dépassé l’âge requis», a annoncé le responsable de la communication de la Fédération tunisienne, Kaïs Reguez, à l’occasion d’une conférence de presse tenue en Mauritanie. Les tunisiens soupçonnent notamment Derrick Kakooza auteur d’un triplé lors de la rencontre.

A lire aussi: Elections CAF: la FIFA en conclave pour imposer un candidat unique à l’Afrique ?

« Un passeport sportif ou médical »

La Tunisie assure toutefois que son coup de gueule ne vise pas la disqualification de l’équipe ougandaise mais qu’elle souhaite tout simplement que la CAF règle une bonne fois pour toutes ce problème qui gangrène le foot africain. «Ce n’est pas une accusation, mais nous voulons sonner l’alerte auprès de la CAF. Nous souhaitons bonne chance aux deux équipes finalistes, mais, par principe, il faut régler ce problème d’âge dans nos compétitions», a plaidé Raguez.

A lire aussi: Barça: mauvaise nouvelle pour Gérard Piqué

Et comme solution, la FTF propose à la CAF de mettre en place une sorte de passeport anti-fraude sur l’âge. «On peut penser l’appeler passeport sportif ou médical, mais ce doit être un document permettant de tracer la carrière des joueurs pour avoir un meilleur suivi et pour l’organisation de compétitions plus équitables et transparentes», a ainsi précisé le Directeur technique national tunisien, Sghaier Zouita.

En cette période de campagne pour l’élection du nouveau président de la CAF, cette proposition ne tomberait certainement pas dans les oreilles d’un sourd.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus