France: condamné à 3 ans de prison dont un an ferme, Nicolas Sarkozy ne fera pas la prison

L’ancien chef d’Etat français, Nicolas Sarkozy, n’ira pas en cellule, malgré sa condamnation à trois ans de prison dont un an ferme dans l’affaire des écoutes.

En se présentant au tribunal ce lundi 1er mars, Nicolas Sarkozy espérait une relaxe. Mais contrairement à ses attentes, il a été condamné à Paris à trois ans de prison, dont deux avec sursis.

Mais la sentence indique clairement, comme le stipule la loi française, qu’il n’ira pas en prison dans l’immédiat.

Mieux, la présidente de la 32e chambre, Christine Mée, a expliqué que la partie ferme (un an de prison) était aménageable avec un bracelet électronique.

Ainsi, l’ancien président français pourrait purger sa peine chez lui.

Coupable des faits de corruption et trafic d’influence

Il lui est reproché des faits de corruption et trafic d’influence dans l’affaire dite «des écoutes», née en 2014, d’interceptions téléphoniques avec son avocat historique, Thierry Herzog.

De son côté, Nicolas Sarkozy a décidé de faire appel de sa condamnation à trois ans de prison, dont un an ferme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus