La réaction de la CEDEAO face aux violences au Sénégal

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) a réagi face à ce qui se déroule au Sénégal avec les violences qui ont engendré des morts. L’organisation sous-régionale se dit préoccupée, et appelle à la retenue.

« La Commission de la CEDEAO suit avec attention l’évolution de la situation au Sénégal et condamne les violences survenues dans plusieurs villes du pays qui ont entrainé des morts, des blessés et des destructions de biens », a indiqué l’organisation sous-régionale. Elle appelle « au calme et à la retenue » alors que les manifestations violentes ont fait au moins quatre morts pour l’instant.

A lire aussi: «Je m’attriste de ce qui arrive au Sénégal», Guillaume Soro

Dans son court message, la CEDEAO « invite les autorités à prendre les mesures nécessaires pour apaiser les tensions et garantir les libertés de manifester pacifiquement, conformément aux lois en vigueur ». Notons que les violences ont commencé mercredi à Dakar après l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko. 

Le jeune député à l’Assemblée nationale a été arrêté après que ses collègues ont levé son immunité parlementaire. Il a comparu devant un juge vendredi et ce dernier lui a signifié les charges retenues contre lui. Ousmane Sonko est accusé de « trouble à l’ordre public, d’insurrection et de viol. Il est gardé par les forces de l’ordre.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus