« Les terroristes politiques ont pris des otages politiques », Reckya Madougou

La candidate des démocrates, l’ancienne ministre Reckya Madougou, a réagi ce mardi 2 Mars à l’emprisonnement du coordonnateur adjoint de la 8è circonscription électorale, Bio Dramane Tidjani.

Dans une publication titrée  » Les terroristes politiques ont pris des otages politiques », la candidate des démocrates affirme que l’emprisonnement, tout aussi arbitraire que les conditions d’interpellation de Bio Dramane Tidjani alias BDT et de Mamandou TIDJANI, témoigne de l’absence d’indépendance et d’impartialité de la justice au Bénin.

A Lire aussi: Bénin: Joël Aïvo et Reckya Madougou en conférence de presse ce mercredi

A l’en croire, les charges retenues contre ces membres du parti « Les Démocrates » pour les jeter en prison n’ont jamais été étayées et leur emprisonnement est motivé par des considérations politiques.

« Au demeurant, Bio Drama Tidjani a commis un seul « crime » : être membre du parti « Les Démocrates » et proche collaborateur de la candidate dudit parti à l’élection présidentielle que je suis« , indique Reckya Madougou dans sa publication.

Pour l’ancienne ministre de la justice, Bio Dramane TIDJANI et Mamandou TIDJANI sont plutôt des otages politiques, car, précise-t-elle, ils ont été privés arbitrairement de liberté en violation de toutes les lois et procédures pénales en République du Bénin.

« Aucun fait constitutif d’infraction, encore moins relevant de crime d’«association de malfaiteurs et terrorisme » n’a pu être constaté à leur encontre et n’est ressorti durant toutes les auditions. Il n’est question ici que d’accusations tout simplement fantaisistes« , lit-on dans la publication de l’ex-conseillère du président togolais.

« On parle de terrorisme et d’association de malfaiteurs alors qu’au cours des enquêtes préliminaires, il n’en a jamais été question. Le procureur de la cour d’exception CRIET n’a même pas daigné comme à son accoutumée recevoir les avocats pour leurs observations« , se désole Reckya Madougou

Elle rappelle par ailleurs dans son post que l’inculpé s’est présenté de lui-même (sans ses avocats à la première convocation de la CRIET) contre même tous les conseils de fuite qui lui étaient prodigués par des personnes avisées habituées aux agissements de la justice injuste au Bénin depuis 2016.

« Un terroriste peut-il répondre librement à une convocation qui plus est irrégulière que le procureur du tribunal spécial lui adresse ?« , s’est demandée la candidate des démocrates.

Vers l’arrestation de la candidate des démocrates ?

Dans sa publication, Reckya Madougou affirme que l’emprisonnement de Bio Dramane Tidjani n’est qu’un prétexte et que c’est sa personne qui est visée.

Elle prétend qu’il y aurait un plan en cours pour arrêter d’autres responsables du parti ainsi que la candidate qu’elle est.

 » Mais rien de tout ceci n’émousse mon ardeur à l’œuvre de la restauration de tout ce qui nous rendait naguère si fiers. En tout état de cause, mon combat pour le minimum humain (à tout le moins) pour chaque béninoise et chaque béninois sur fond de justice sociale n’en est que renforcé« , lit-on dans son post.

Notre volonté de participer à l’élection présidentielle ne devrait pas justifier autant de menaces et d’intimidations. J’en appelle à l’ouverture immédiate d’une enquête indépendante et impartiale pour faire la lumière sur les motifs et circonstances de ces emprisonnements, et pour déterminer les responsabilités sur les violations des droits humains, a martelé la candidate des démocrates.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus