Nigéria: libération des écolières enlevées dans l’Etat de Zamfara

Les bandits ont finalement libéré les centaines de jeunes écolières enlevées dans un internat de Zamfara, dans le nord-ouest du Nigéria. Selon les informations, les jeunes filles ont été remises en liberté tôt mardi.

Les médias locaux et étrangers ont annoncé la libération de plus de 300 jeunes écolières enlevées vendredi dans un pensionnat de l’Etat de Zamfara par des bandits. Le gouverneur de la région Bello Matawalle s’est réjoui de cette libération et a tweeté : « Alhamdulillah! Cela me réjouit le cœur d’annoncer la libération des étudiants enlevés du GGSS Jangebe de captivité ».

«Cela fait suite à la multiplication de plusieurs obstacles posés à nos efforts. J’exhorte tous les Nigérians bien intentionnés à se réjouir avec nous car nos filles sont maintenant en sécurité », a ajouté le gouverneur. Il faut noter, selon les médias, que sept des 317 écolières s’étaient échappées des bandits en marchant dans la forêt.

Les filles ont été enlevées vers 1h du matin vendredi, à peine une quinzaine de jours après que 27 écoliers, trois enseignants et une douzaine de personnes aient été enlevés à Kagara dans l’Etat du Niger. Les écoliers de Kagara ont été libérés samedi. Depuis 2014, des écoles du nord du Nigéria ont été frappées par des enlèvements massifs, la marque de fabrique des gangs criminels et des groupes islamistes extrémistes.

1 commentaire
  1. Dango I.Abdellazizou dit

    Bonne nouvelle pour la paix des cœurs des parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus