Nigéria: une policière, cerveau d’un trafic d’enfants mineurs

Une jeune policière au Nigéria est accusée de faire du trafic de jeunes enfants de l’État d’Akwa Ibom vers celui de Lagos, selon les informations rapportées par Sahara Reporter.

Les informations indiquent que l’officière de police connu sous le nom de Gloria, qui fait partie de l’équipe de patrouille routière fédérale de la police, Badagry, une unité de police anti-traite, est mouillée dans une affaire de trafic d’enfants d’un Etat nigérian à un autre. Les sources citées par le média nigérian Sahara Reporter, suggèrent que la policière se vante de pouvoir se sortir de toute accusation en usant de son influence.

A lire aussi: Nigéria: près d’une centaine de personnes encore enlevées et 40 autres masscrées à Zamfara

«L’inspecteur Gloria est une policière qui séjourne à la caserne mobile de la police d’Idimu. Elle trafique des enfants d’Akwa Ibom à Lagos pour les utiliser comme femmes de ménage », a indiqué un officier de police et journaliste cité par Sahara Reporter et qui a requis l’anonymat. «L’une des adolescentes qu’elle a amenées, âgée de 13 ans, traverse actuellement l’enfer et si les défenseurs des droits de l’homme ne se lancent pas dans le débat maintenant, elle risque de mourir », a ajouté la source.

Poursuivant son témoignage, le lanceur d’alerte sur la situation de ces enfants, indique également que «cette policière s’est toujours vantée que s’il arrivait quelque chose aux filles qu’elle maltraitait, ou même si elles mouraient, elle couvrirait l’affaire avec son influence. Cette jeune fille de 13 ans, identifiée comme étant Blessing, dort dehors dans la caserne. L’inspecteur Gloria ne la nourrit pas, elle torture la fille. Cette fille ne va pas à l’école ». L’officier révèle également que certaines des victimes de l’inspecteur Gloria sont utilisées comme prostituées.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus