Sénégal – Affaire Ousmane Sonko: la situation commence à virer au drame dans les rues de Dakar

Au moins quatre personnes sont mortes au Sénégal dans les affrontements entre la police et des manifestants qui expriment leur colère après l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko, a indiqué le ministre de l’intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome.

La situation au Sénégal devient difficile alors que des manifestations ont éclaté à Dakar, la capitale, suite à l’arrestation du chef de l’opposition, Ousmane Sonko. Ce dernier a été arrêté mercredi pour des allégations de viol qu’il a depuis démenties, affirmant que les accusations étaient motivées par des motifs politiques.

A lire aussi: Affaire Ousmane Sonko: Sadio Mané et Demba Ba s’en mêlent

Depuis, les manifestations parfois violentes, se sont poursuivies dans le pays, ses partisans appelant à sa libération immédiate, scandant «Free Sonko». Vendredi, des manifestants ont lancé des pierres et d’autres objets sur les forces de sécurité, érigé des barricades et brûlé des pneus, tandis que la police tirait des gaz lacrymogènes pour les disperser.

Les autorités, par la voix du ministre de l’intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome, ont indiqué qu’elles useraient de «tous les moyens nécessaires pour un retour á l’ordre », dans ce qu’elles appellent une «insurrection organisée». Outre l’accusation de viol, Ousmane Sonko a été accusé vendredi, de perturbation de l’ordre public et d’insurrection.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus