Bénin – Déploiement de militaires dans certaines communes: Alain Orounla justifie et rassure

A quelques jours de la tenue de l’élection présidentielle du 11 Avril 2021, le pouvoir de la rupture renforce la sécurité dans certaines communes par le déploiement de contingents militaires.

Face à l’inquiétude que suscite la présence des forces armées dans certaines localités du pays, le ministre de la Communication et de la Poste, Alain Orounla, justifie cette présence et rassure.

A Lire aussi: « Les vrais opposants, les vrais contradicteurs au régime sont au Bénin, pas en fuite », Alain Orounla

En effet, à la faveur d’une sortie médiatique qu’il a effectuée le mercredi 31 Mars 2021 dans la Commune de Lokossa, le porte-parole du duo Patrice Talon – Mariam Talata zimé estime que ce sont des mesures préventives pour faire face à d’éventuels troubles.

 » Nous sécurisons nos frontières et des localités dans lesquelles il y a déjà eu quelques troubles et où nous avons des soupçons que des troubles pourront se produire« , a avancé le ministre de la communication et de la poste.

Selon lui, les événements de 2019 constituent une leçon d’anticipation que le gouvernement a assimilée. « Il y a quelques semaines, vous avez appris l’information de l’agression de notre compatriote Ganiou Soglo », a laissé entendre Alain Orounla pour faire toucher du doigt, le risque d’insécurité qui menace tout le monde.

Face à ces risques, poursuit-il, il est du devoir et de la responsabilité du gouvernement de prévenir plutôt que d’avoir, non pas à guérir mais à déplorer des pertes en vies humaines, des atteintes à l’intégrité physique des citoyens, ou tout simplement des troubles à l’ordre public.

Le porte-voix du duo Talon-Talata évoque également des menaces qui auraient été proférées par des acteurs politiques qui ont un agenda de déstabilisation du pays. L’autorité ministérielle conclut son développement en affirmant que la présence de ces unités de sécurité devrait normalement rassurer et non inquiéter.

3 commentaires
  1. AGO Sossa Vincent dit

    C’est une mesure de sûreté car gouverner c’est prevoy 97575441

  2. Azanhouan dit

    Pas de pitié pour les fauteurs de troubles durant la période électorale sachez que la violence n’est pas l’apanage d’une seule ethnie ou d’une région encore moins d’une religion

  3. DOKOU dit

    ça je soutien.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus