Bénin: enfants et femmes molestés, dégâts matériels à Tchakalakou suite à des actes de vandalisme

Des actes de vandalisme ont été perpétrés le dimanche 11 Avril 2021 à Tchakalakou dans la Commune de Toukountouna, par une frange de la population autochtone sur des peulhs.

Des enfants et des femmes molestés, d’importants dégâts matériels, des troupeaux de bovins saisis, tels sont les dégâts occasionnés le dimanche dernier par des actes de vandalisme de la part de certaines populations de Tchakalakou.

A Lire aussi: Bénin; Présidentielle 2021: le candidat Corentin Kohoué surpris par les chiffres avancés par la CENA

Tout est parti de la manifestation de mécontentement de certains agriculteurs de la population autochtone de Tchakalakou. Ces agriculteurs reprochent à la communauté des éleveurs du village, des pâturages nocturnes et la divagation des bêtes qui occasionnent des dégâts dans leurs champs.

Dans leur mécontentement, ils ont fermé un puits avec du sable, saisi un troupeau de 15 bovins et des téléphones portables de certains éleveurs et emporté des volailles, tout en demandant aux éleveurs de quitter le village. Si aucune perte en vie humaine n’est à déplorer, on note néanmoins que des femmes et des enfants ont été molestés.

Selon le point provisoire des dégâts fait par la direction départementale de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche de l’Atacora, et dont l’ABP a eu accès, près de 60 cases sont décoiffées et détruites par endroit et 25 greniers saccagés.

« Nous sommes installés ici depuis près de 50 ans, les populations de Tchakalakou, avec qui nous avons toujours eu de très bonnes relations, nous demandent aujourd’hui de quitter. Ils nous reprochent de faire paître nos bœufs la nuit provoquant des dégâts dans leurs champs », selon des propos de certains responsables de la communauté peulh de la localité, rapportés par l’ABP.

Les autorités locales informées de la situation, essaient avec l’aide de la police républicaine, de jouer les médiations après avoir fait une descente de terrain pour constater de visu les dégâts issus des actes de vandalisme.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus