Bénin – Présidentielle 2021: ce que pense Tiando du taux de 26,47% et des bourrages d’urnes

A la faveur de la proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle du dimanche 11 Avril 2021, le président de la Commission électorale nationale autonome (CENA) s’est prononcé sur le taux de participation de 26,47% avancé par la plateforme électorale des OSC.

Le taux de participation de 26,47%, avancé le lundi 12 Avril dans son rapport par la plateforme électorale des organisations de la société civile et abondamment relayé sur les réseaux sociaux, n’est pas passé sous silence par le président Emmanuel Tiando lors de la proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 11 Avril.

A Lire aussi: Bénin; Polémique autour du taux de 26,47%: Martin Assogba met fin à l’amalgame

« Il circule sur les réseaux sociaux une estimation donnée par une plateforme des OSC et portant sur un taux de participation de 26,47%. Nous ignorons les bases de calcul de ce taux d’autant que cette estimation n’indique pas le nombre de votants ni le nombre de suffrages valablement exprimés », a fait savoir le président Emmanuel Tiando.

Pour le président de la Commission électorale nationale autonome (CENA), cette plateforme des organisations de la société civile ne dispose pas des résultats transmis par les coordonnateurs d’arrondissement.

« Il serait souhaitable dans ces conditions que les chiffres dont nous disposons soient confrontés à ceux de la plateforme pour lever toute équivoque pouvant semer le doute dans les esprits« , a martelé le président Emmanuel Tiando.

Le président de la CENA affirme qu’il circule également sur les réseaux sociaux des images et des vidéos relatives à des fraudes et bourrages d’urnes. « Compte tenu de la gravité de ces faits, poursuit-il, la CENA a déjà pris des initiatives aux fins de mener des enquêtes approfondies pour savoir où ces faits se sont produits et quels en sont les auteurs » .

Le président Emmanuel Tiando invite toute personne pouvant contribuer à élucider les faits de bourrage d’urnes et autres en apportant les preuves devant la CENA, la cour constitutionnelle et devant toutes les juridictions compétentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus